[Retour]


Ne touchez pas à nos source

 

Rhal da, Zdagh da
Boukhazm et Tamda n’Mas3oud en danger !
Feu Père Decroux qui était notre prof d’histoire et géographie au collège Sijilmassa à Ksar-Souk (Errachidia) dans les années soixante, commençait son cours concernant l’Egypte par la phrase : “Sans le Nil, l’Egypte serait un désert”.  
À cette célèbre phrase du prof, j’y ajoute: “Sans Boukhazem et Tamda n’Mas3oud, Ghriss serait aussi un désert !
Le Président Sissi va-t-il prendre le risque de compromettre l’avenir de son pays en laissant l’Ethiopie construire et remplir à sa guise le barrage Ennahda sur le Nil ? 
Et les habitants de Ghriss vont laisser faire ceux qui veulent assécher leur nappe phréatique en forant des puits en amont de leurs sources ?
D’une seule voie disons aux “vautours”: “Ne touchez pas à nos sources, vous êtes en train de franchir la ligne rouge !”
Ainsi va Ghriss
Boukhazm et Tamda n’Mas3oud en danger !
Feu Père Decroux qui était notre prof d’histoire et géographie au collège Sijilmassa à Ksar-Souk (Errachidia) dans les années soixante, commençait son cours concernant l’Egypte par la phrase : “Sans le Nil, l’Egypte serait un désert”.  
À cette célèbre phrase du prof, j’y ajoute: “Sans Boukhazem et Tamda n’Mas3oud, Ghriss serait aussi un désert !
Le Président Sissi va-t-il prendre le risque de compromettre l’avenir de son pays en laissant l’Ethiopie construire et remplir à sa guise le barrage Ennahda sur le Nil ? 
Et les habitants de Ghriss vont laisser faire ceux qui veulent assécher leur nappe phréatique en forant des puits en amont de leurs sources ?
D’une seule voie disons aux “vautours”: “Ne touchez pas à nos sources, vous êtes en train de franchir la ligne rouge !”
Ainsi va Ghriss

 

[Retour]