[Retour la liste]


“Après nous le déluge!” avait dit Madame de Pompadour le 13/08/2021 à 02h18

 

DA ZGLGH AR SSIGHIGH 
“Après nous le déluge avait dit Madame de Pompadour!”
À qui le tour de tomber dans le marécage afghan ? 
Les américains qui avaient créé et aidé les Talibans à combattre et à chasser les russes de leurs pays, ont vu les maquisards qu’ils ont créés et armés contre les russes retourner leurs armes contre eux et veulent s’accaparer  seuls du pouvoir au détriment de l’équipe que les américains soutenaient. 
Voyant que la situation devenait de jour en jour ingérable, les américains ont pris la décision de se retirer de ce bourbier afghan sans tenir compte des réserves du gouvernement de Kaboul qui avait leur bénédiction.
Ce qu’il faut retenir c’est que le retrait américain n’est pas du tout innocent. Il répond à une stratégie bien pensée, qui dans un proche avenir risque d’être une source de déstabilisation pour toute la région et plus particulièrement pour les pays voisins de l’Afghanistan.
La Chine, l’Iran, le
Pakistan, la Russie par le biais de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan et puis aussi pour la Turquie par le biais du Turkménistan. Quant à l’Europe il faut qu’elle s’attende à une vague d’immigrants afghans qui vont fuir les Talibans et l’envahir.
In fine, les américains retirent une épine de leur pied et placen plusieurs épines sur le chemin de ces autres pays qui seront chargés de gérer la situation avec les Talibans qui depuis leur création ne savent que guerroyer !
Reste pour les américains la délicate opération  d’évacuation de leurs diplomates et de l’ensemble des afghans qui ont collaboré avec eux. 
L’évacuation ratée de Saigon est toujours présente dans leurs esprits !
Ainsi va Ghriss
À qui le tour de tomber dans le marécage afghan ? 
Les américains qui avaient créé et aidé les Talibans à combattre et à chasser les russes de leurs pays, ont vu les maquisards qu’ils ont créés et armés contre les russes retourner leurs armes contre eux et veulent s’accaparer  seuls du pouvoir au détriment de l’équipe que les américains soutenaient. 
Voyant que la situation devenait de jour en jour ingérable, les américains ont pris la décision de se retirer de ce bourbier afghan sans tenir compte des réserves du gouvernement de Kaboul qui avait leur bénédiction.
Ce qu’il faut retenir c’est que le retrait américain n’est pas du tout innocent. Il répond à une stratégie bien pensée, qui dans un proche avenir risque d’être une source de déstabilisation pour toute la région et plus particulièrement pour les pays voisins de l’Afghanistan.
La Chine, l’Iran, le
Pakistan, la Russie par le biais de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan et puis aussi pour la Turquie par le biais du Turkménistan. Quant à l’Europe il faut qu’elle s’attende à une vague d’immigrants afghans qui vont fuir les Talibans et l’envahir.
In fine, les américains retirent une épine de leur pied et placen plusieurs épines sur le chemin de ces autres pays qui seront chargés de gérer la situation avec les Talibans qui depuis leur création ne savent que guerroyer !
Reste pour les américains la délicate opération  d’évacuation de leurs diplomates et de l’ensemble des afghans qui ont collaboré avec eux. 
L’évacuation ratée de Saigon est toujours présente dans leurs esprits !
Ainsi va Ghriss
Washington le 13/08/2021 

 

[Retour]