[Retour]


Honte et complicité !

 

RÉACTION À CHAUD !
Honte et complicité !
Comme à son habitude Bernard-Henry-Levy (BHL) n’a pas raté l’occasion lors de l’émission de Laurent Ruquier (on n’est pas couché) pour tirer à boulets rouges sur l’Islam et les musulmans. En relatant l’assassinat par un voyou de la pauvre femme madame Mireille Knoll, il n’a pas hésité à le mettre sur le dos de l’islam oubliant que l’assassin n’a rien de musulman puisque il rendait souvent visite à la pauvre dame pour boire du vin ensemble ! BHL est un habitué des raccourcis faciles et ses allégations sont connues et ne surprennent pas. 
Ce qui est regrettable c’est le silence à moins que ça soit une complicité de l’équipe animatrice qui n’a soufflé un mot ni questionné leur invité sur ce qui se déroule à Gaza où les tirs à balles réelles et les assassinats perpétrés par l’armée israélienne contre les manifestants palestiniens se déroulent au moment où ils discutent ensemble sur le plateau !
Mais comme le dit bien le dicton Amazigh “youen oughanja ass swane” (c’est d’une même louche qu’ils sont arrosés) !
Comme à son habitude Bernard-Henry-Levy (BHL) n’a pas raté l’occasion lors de l’émission de Laurent Ruquier (on n’est pas couché) pour tirer à boulets rouges sur l’Islam et les musulmans. En relatant l’assassinat par un voyou de la pauvre femme madame Mireille Knoll, il n’a pas hésité à le mettre sur le dos de l’islam oubliant que l’assassin n’a rien de musulman puisque il rendait souvent visite à la pauvre dame pour boire du vin ensemble ! BHL est un habitué des raccourcis faciles et ses allégations sont connues et ne surprennent pas. 
Ce qui est regrettable c’est le silence à moins que ça soit une complicité de l’équipe animatrice qui n’a soufflé un mot ni questionné leur invité sur ce qui se déroule à Gaza où les tirs à balles réelles et les assassinats perpétrés par l’armée israélienne contre les manifestants palestiniens se déroulent au moment où ils discutent ensemble sur le plateau !
Mais comme le dit bien le dicton Amazigh “youen oughanja ass swane” (c’est d’une même louche qu’ils sont arrosés) !

 

[Retour]