[Retour]


IRIR A TARIR ( Assou Oukhrou et le super-Cad)

 

IRIR À TARIR
Assou Oukhro et le Super-caïd
Après l’arrestation de Addi ou Bihi, à Goulmima, le parti de l'istiqlal déclencha la chasse aux sorcières, Il nomma un nouveau super Caïd fervent de ce parti qui mit en prison tous les notables Ghrissois pour la simple raison qu’ils étaient du parti d’Achora (PDI)
Parmi ces personnes il y avait Assou Oukhro d’Aourir qui était un fervent « Chori ». Un matin, alors que ce dernier se rendait pour effectuer les travaux forcés dans le jardin de ce Super-Caïd, il coïncida avec la levée des couleurs qu’on effectuait chaque matin devant la caserne du Makhzen qui abritait la prison civile de Goulmima.
Tout le monde s’était mis au garde à vous y compris le super caïd. Oukhro lui continuait son chemin sans s’arrêter devant le regard de l’assistance surprise par son audace.
Lma3ti le Super-Caïd l’interpella et lui dit :
- Oukhro, Arrête toi !
- Et pourquoi vais-je m’arrêter ? lui répondit Oukhro 
- Tu dois t’arrêter comme tout le monde lui dit le Super-Caïd !
- Mais pourquoi redemanda Oukhro !
- Nous levons les couleurs dit alors le Super-Caïd.
- Arrêtez-vous, vous qui levez votre drapeau; Nous les « chori », notre drapeau est en berne !
Et Oukhro continua son chemin sans s’arrêter en murmurant : Que peux-tu me faire de plus, « Lhhbass hayyi dikss yad à Lma3ti» 
Sacré Oukhro !!!
Janvier 2008
Assou Oukhro et le Super-caïd
Après l’arrestation de Addi ou Bihi, à Goulmima, le parti de l'istiqlal déclencha la chasse aux sorcières, Il nomma un nouveau super Caïd fervent de ce parti qui mit en prison tous les notables Ghrissois pour la simple raison qu’ils étaient du parti d’Achora (PDI)
Parmi ces personnes il y avait Assou Oukhro d’Aourir qui était un fervent « Chori ». Un matin, alors que ce dernier se rendait pour effectuer les travaux forcés dans le jardin de ce Super-Caïd, il coïncida avec la levée des couleurs qu’on effectuait chaque matin devant la caserne du Makhzen qui abritait la prison civile de Goulmima.
Tout le monde s’était mis au garde à vous y compris le super caïd. Oukhro lui continuait son chemin sans s’arrêter devant le regard de l’assistance surprise par son audace.
Lma3ti le Super-Caïd l’interpella et lui dit :
- Oukhro, Arrête toi !
- Et pourquoi vais-je m’arrêter ? lui répondit Oukhro 
- Tu dois t’arrêter comme tout le monde lui dit le Super-Caïd !
- Mais pourquoi redemanda Oukhro !
- Nous levons les couleurs dit alors le Super-Caïd.
- Arrêtez-vous, vous qui levez votre drapeau; Nous les « chori », notre drapeau est en berne !
Et Oukhro continua son chemin sans s’arrêter en murmurant : Que peux-tu me faire de plus, « Lhhbass hayyi dikss yad à Lma3ti» 
Sacré Oukhro !!!
Janvier 2008

 

[Retour]