Dunes et Úpices

FEMME DE GHRISS,
Merci à Aicha ARJI d'avoir accepté que le site utilise sa magnifique photo comme modèle de la femme de Ghriss.Tout y est, même si Tawnza (la frange) a remplacé Ikharbane !!

De Moha KHETTOUCH
En visitant notre site et en naviguant à travers ses belles rubriques, je me suis arrêté à la magnifique  photo de Aïcha Arji, un modèle d’authenticité identitaire, un paradigme de notre culture, de nos us et coutumes…et ma muse se réveilla et déclama en une traite cette  ode que je lui dédie…cela vous rappellera à tous le bon vieux temps de « taqerfiyt ».
          Tamttot de chez moi : notre lumière
Dans la nuit tes luminances sont mes étoiles
Celles qui brillent au firmament
J’erre dans les regs, tu es mes voiles
Qui dissipent mes impalpables tourments.
Dans le désert, tu ouvres sous mes pas
La jouvence allaitée du sein maternel
Tu étanches à tous les miens la soif éternelle
Tu éclaires ce que je ne comprends pas.
Seule tu connais ce que les horizons,
Recèlent de secrets de toutes les saisons,
Et du ciel ouvert aux sons des musiques,
Aux chants et aux rythmes harmoniques.
Tu me traces ma voie, tu es mon viatique
Tu élèves ta voix au verbe où sont nés
Polymnie et les autres que tu as abandonnées
Tamttot, mon âme et ma raison initiatique.
Rabat le 4 décembre 2007

 

 

 

 

Porte Principale du Ksar

A l'une des deux tours est adossée le logement du concierge, qui détient les clefs de la porte. Les heures d'ouvertures et de fermetures varient selon les saisons; Il se charge de distribuer le courrier aux habitants du ksar et s'occupe du taureau géniteur « A3ajli N’Takbilte » pour lequel chaque femme réserve une poignée d’herbe à chaque retour des champs

 

 

 

Porte du mellah


La seconde porte du ksar donne sur la seguia d’où puisent l’eau les filles; Elle porte le nom de Mellah car elle est située dans le quartier juif du Ksar. Le concierge habitait la maison située au dessus de la porte, il se chargeait aussi des heures d’ouvertures et de fermeture de la porte mais sa fonction était moins importante que celle de son collègue de la porte principale

 

 

 

Les ruelles " La3laoui"

Le ksar est traversé par une grande rue appelé « la3lou akhatar qui relie les deux portes du Ksar et d’où partent les ruelles secondaires qui elles même comprennent d’autre petites ruelles Les ruelles secondaires portent les noms des tribus qui y logent (La3lou n’Ait Mhamd) et sont en général couvertes laissant ici et là les ouvertures permettant l’éclairage et l’aération Les connaisseurs reconnaîtront sur la photo une partie de la3lou N’Chkoune

 

 

 

Jeux d'enfants dans le Ksar.

A l'intérieur du Ksar sont aménagées des petites places. Ces places servent aux Attars d'étaler leurs marchandises mais aussi comme aires de jeux pour les enfants durant les canicules d’été. Les deux Tamardoultes qui sont situées juste après chaque entrée servent de places pour les Ahidass, les Imediazen, Lahdarte et Oudayne N’Taachorte
(A défaut d'avoir des billes les enfants jouent avec Tikouaa (les osselets)

 

 

 

INOURIRE

Ces espaces multifonctionnels servent d'aires à battre le blé, à sécher les dattes mais aussi à abriter les "Ihidass", les "Dredma" et toutes les grandes manifestations des habitant Ils servent également de terrain de foot pour les gamins du ksari.

 

 

JEUNES FEMMES DES AIT MORGHAD

Fierté, élégance, et simplicité, sont des caractéristiques qui viennent s’ajouter à la beauté des femmes berbères. Dommage que nous voyons de moins en moins ces tenues traditionnelles! mais là aussi comme dans tout le pays le vent du jean est passé!!!

 

 

AHIDOUSS

Les joutes oratoires des poètes étaient écoutées avec attention et les youyous des femmes remplissaient le rôle d'un applaudimètre. A signaler le libre choix des partenaires laissé aux danseuses qui une fois elles avaient choisi leur partenaire venaient danser à son coté. Ici c’est la femme qui choisit son cavalier « Plus émancipé que moi tu meurs !!)

 

 

 

DREDMA

Les choregraphies executées par les danseurs se sont inspirées des danses des tribus locales sans perdre leur origine d"afrique subsaharienne,

 

 

 

DREDMA

La Grace et l'élegance se dégagent des deplacements des danseuses d'Issamkhane

 

 

 

DREDMA

Chaque soir les sons et les rythmes des tambours accompagnent les couchers du soleil

   
   
   
   
   
 

 

 

Nomades à Goulmima

Heureux qui comme ces nomades qui pensent plus à repèrer les paturages pour leurs troupeaux qu'aux futilités de la vie

Charllemagne a t il bien fait d'avoir inventé l'école ??

   

CONCOURS POUR LES GHRISSOIS

Reconnaissez vous les quatre personnes de la photo?

"Skerchit a 3adou allah" aurait dit feu Houmane au mangeur de dattes !!!!

 

 

 

PARTOUT ET NULLE PART

 

 

 

SOUVENIRS DE CLASSE

 

 

 

TAMALOUTE

 

 

 

 

EQUIPE DE FOOT DE L'ASG

(années 1968 - 1970)

PROPOSEE PAR MOHAMED YAHYAOUI

 

 

ASG BASKET 1971

CETTE PHOTO ET LES SUIVANTES

SONT FOURNIES GRACIEUSEMENT

PAR BACHIR NACERI

 

 

 

 

 

BASKET 1972

 

 

 

 

 

ASG BASKET 1973

 

 

 

 

 

ASG BASKET 1984

 

 

 

 

 

ASG BASKET 1996

 

 

 

 

 

 

ACQP BASKET 1999

 

 

 

 

 

 

EQUIPE DE FOOT DU KSAR

 

 

 

 

 

ASG EQUIPE DE FOOT

 

 

 

 

 

ASG FOOT 1967

OFFERTE PAR MR YAHYAOUI

 

 

L'Equipe N'Ighrem N'Igoulmimn

Debout de gauche à droite:
LAHMAM Hamid (labbok)*, AMHAL Ali (entraineur), labrik?? Ahmed (Brejnev), ARJI Mohamed (ddawdy/lachy), OURAI Brahim (rakota), HANSALI Lahcen (lamris), NACHOUR Ali (prud'homme), MAGGA Mohamed (magat), KHADRI Hammou (kala), CHARI Said (dossa), TAOUSSI Chakib (chcha/jacob).
Accroupi de gauche à droite encore:
MOUHER Hassan (twahriya), AMAZIGH Mohamed (lwmmasq), LAHMAM Brahim (hamza), KOUCH Mohamed (hmi), KOUCH Lahcen (hssi), NACHOUR Youssef (layo), SAFIRI Zaid (benzi), KHADRI Mbark (lafrique/kanabiyik), NAITMBARK Ali (farya).