[Retour la liste]


Soussis sans soucis ! le 14/11/2019 à 00h44

 

DA ZGLGH AR SSIGHIGH 
Soussis sans soucis !
Le Souss et tout particulièrement sa capitale Agadir savent attendre. Ils n’ignorent pas que la position géographique de leur région finira par convaincre les décideurs du pays à s’y intéresser un peu plus et vaincre ceux qui pour d’autres raisons la snobent pour ne pas dire s’opposent à ce qu’elle bénéficie d’infrastructures lui permettant d’occuper la place qu’elle mérite et de devenir elle aussi un vrai pôle de développement du pays.
Avec ses ports de pêches et de commerce l’activité maritime qu’elle soit touristique ou commerciale est bien en-deçà de ses possibilités. 
Agadir qui est situé au centre du pays et à l’intersection de trois principaux axes qui desservent l’ensemble des villes du Maroc ne peut échapper à son destin qui ne peut n’être que prometteur.
L’axe nord qui va d’Agadir à Tanger
L’axe sud qui relie Agadir à Dakhla via Laayoune
Et puis l’axe oriental qui va d’Agadir à Figuig en passant par Taroudante, Ouarzazate, et Errachidia.
Le trafic sur ce troisième axe est très faible. Les commerçants des provinces du Sud-Est s’approvisionnent à partir de Casablanca, Marrakech, Fes et Meknes malgré qu’en hiver les cols de Tichka et du Zad ( Hjirte) sont souvent bloqués par la neige. Ce qui n’est pas le cas de l’axe oriental qui ne comprend qu’un petit col (Tizi N’Bachkoun) qui n’est jamais fermé à cause de la neige. Mais comme Agadir ne fournit pas ce dont les commerçants ont besoin par l’inexistence d’implantations d’unités de production et aussi par manque d’une ligne de chemin de fer qui permet le transport de marchandises en grandes quantités et à bas prix. Rien qu’en palliant à ces deux insuffisances, Agadir trouvera une activité commerciale à la hauteur de ses ambitions et les Soussis n’auront plus aucun soucis à se faire !
Ainsi va Ghriss
Le Souss et tout particulièrement sa capitale Agadir savent attendre. Ils n’ignorent pas que la position géographique de leur région finira par convaincre les décideurs du pays à s’y intéresser un peu plus et vaincre ceux qui pour d’autres raisons la snobent pour ne pas dire s’opposent à ce qu’elle bénéficie d’infrastructures lui permettant d’occuper la place qu’elle mérite et de devenir elle aussi un vrai pôle de développement du pays.
Avec ses ports de pêches et de commerce l’activité maritime qu’elle soit touristique ou commerciale est bien en-deçà de ses possibilités. 
Agadir qui est situé au centre du pays et à l’intersection de trois principaux axes qui desservent l’ensemble des villes du Maroc ne peut échapper à son destin qui ne peut n’être que prometteur.
L’axe nord qui va d’Agadir à Tanger
L’axe sud qui relie Agadir à Dakhla via Laayoune
Et puis l’axe oriental qui va d’Agadir à Figuig en passant par Taroudante, Ouarzazate, et Errachidia.
Le trafic sur ce troisième axe est très faible. Les commerçants des provinces du Sud-Est s’approvisionnent à partir de Casablanca, Marrakech, Fes et Meknes malgré qu’en hiver les cols de Tichka et du Zad ( Hjirte) sont souvent bloqués par la neige. Ce qui n’est pas le cas de l’axe oriental qui ne comprend qu’un petit col (Tizi N’Bachkoun) qui n’est jamais fermé à cause de la neige. Mais comme Agadir ne fournit pas ce dont les commerçants ont besoin par l’inexistence d’implantations d’unités de production et aussi par manque d’une ligne de chemin de fer qui permet le transport de marchandises en grandes quantités et à bas prix. Rien qu’en palliant à ces deux insuffisances, Agadir trouvera une activité commerciale à la hauteur de ses ambitions et les Soussis n’auront plus aucun soucis à se faire !
Ainsi va Ghriss
Washington le 12/10/2019

 

[Retour]