[Retour Ó la liste]


Ont-ils perdu leurs fiert├ęs de marocains ? le 03/08/2019 à 00h55

 

DA ZGLGH AR SSIGHIGH 
Ont-ils perdu leur fierté de marocains ?
“Al hor b lghamza” dit un dicton de chez-nous ! Et pourtant, à voir la réaction de nos ministres et de nos politiques après le discours royal, je me demande s’ils ont bien saisi le message du souverain.
De deux choses l’une : soit ils n’ont pas compris le message qui leur a été adressé et ça serait très grave. Soit au lieu de rendre le tablier et de démissionner, ils font semblant de ne pas comprendre et attendent comme les roseaux que la tempête passe !
Les chefs des partis politiques nous ont fait dégoûter la politique. Les leaders des syndicats ont pollué le syndicalisme par leurs gestions qui ont rien avoir avec les luttes ouvrières décrites par Zola dans Germinal.
Si je pouvais faire passer un message au Roi, je lui dirais: Majesté, un coup de balai serait salutaire pour le pays ! Débarrassez le pays de ces personnes qui ont failli à leurs missions. Le Maroc compte de nombreuses compétences qui refusent d’adhérer aux manigances des partis politiques dont les leaders font passer leurs propres intérêts et ceux de leurs proches avant l’intérêt de l’Etat.
On dit que certains poètes sont des visionnaires. Feu Moha ou Mouzoune artiste Amazigh de Boumia avait dit dans les années 60: 
“Am Lmahjoub, am Allal, am Lmahdi 
Kou woun lhsab ighfanss ayda igar”
(Mahjoub, comme Allal, comme Mehdi, chacun ne planifie que pour ses intérêts).
Le ver du poète du Moyen-Atlas reste toujours d’actualité un demi-siècle après !
Ainsi va Ghriss
“Al hor b lghamza” dit un dicton de chez-nous ! Et pourtant, à voir la réaction de nos ministres et de nos politiques après le discours royal, je me demande s’ils ont bien saisi le message du souverain.
De deux choses l’une : soit ils n’ont pas compris le message qui leur a été adressé et ça serait très grave. Soit au lieu de rendre le tablier et de démissionner, ils font semblant de ne pas comprendre et attendent comme les roseaux que la tempête passe !
Les chefs des partis politiques nous ont fait dégoûter la politique. Les leaders des syndicats ont pollué le syndicalisme par leurs gestions qui ont rien avoir avec les luttes ouvrières décrites par Zola dans Germinal.
Si je pouvais faire passer un message au Roi, je lui dirais: Majesté, un coup de balai serait salutaire pour le pays ! Débarrassez le pays de ces personnes qui ont failli à leurs missions. Le Maroc compte de nombreuses compétences qui refusent d’adhérer aux manigances des partis politiques dont les leaders font passer leurs propres intérêts et ceux de leurs proches avant l’intérêt de l’Etat.
On dit que certains poètes sont des visionnaires. Feu Moha ou Mouzoune artiste Amazigh de Boumia avait dit dans les années 60: 
“Am Lmahjoub, am Allal, am Lmahdi 
Kou woun lhsab ighfanss ayda igar”
(Mahjoub, comme Allal, comme Mehdi, chacun ne planifie que pour ses intérêts).
Le ver du poète du Moyen-Atlas reste toujours d’actualité un demi-siècle après !
Ainsi va Ghriss
Washington le 02/08/2019

 

[Retour]