[Retour la liste]


chaque temps ses hommes ! le 27/10/2018 à 09h29

 

DA ZGLGH, AR SSIGHIGH 
À chaque temps ses hommes !
Nous qui avions la chance de connaître une période où l’enseignement était de qualité et que les étudiants que nous étions avaient le privilège d’avoir en parallèle de cet enseignement une panoplie d’activités culturelles comme le ciné-club, la connaissance du monde et tout un programme de conférences et de débats qu’animaient diverses personnalités de la société civile. Ce qui nous avait permis nous étudiants d’avoir un bon niveau en culture générale et de comprendre et suivre ce qui se passe dans le monde et autour de nous. 
Nos ministres n’étaient pas seulement des techniciens et des experts dans les domaines dont ils avaient la charge, mais ils étaient également des intellectuels que nous aimions écouter quand ils intervenaient pour expliquer les plans et projets des départements dont ils avaient la charge. Leurs nominations aux postes de ministres n’étaient pas dues exclusivement au fait qu’ils appartenaient à un parti politique mais surtout parce qu’ils étaient de grands commis de l’Etat et qu’ils avaient roulé leurs bosses dans divers rouages de l’administration marocaine.
Voit-on dans notre équipe gouvernementale actuelle la même élégance, et la même aisance dans la parole comme les avaient Mohamed et Ahmed Benhima, Driss Slaoui, Haddou Chiguer, Amine Lahcen Demnati, Moussa Saadi, Abderrahim Harrouchi, Rahali Rahal et bien d’autres ?
Qui de nous ne se sentait pas fier lorsque feu Hassan II donnait des conférences de presse où intervenait dans des colloques et  dans les réunions de Chefs d’Etats ?
Qui de nous n’appréciait pas ses interviews avec Jacques Chancel dans son émissions “le grand échiquier” avec Anne Saint-Claire dans “7/7”, avec Alain Duhamel dans “l’heure de vérité” et les réponses qu’il faisait aux questions que lui posait le grand journaliste et politologue égyptien Mohamed Hassanein Heikal ?
Je ne sais pas si c’était le défunt roi qui était à l’image de son peuple ou si c’était le peuple qui était à l’image de son roi ?
Ainsi va Ghriss
Nous qui avions la chance de connaître une période où l’enseignement était de qualité et que les étudiants que nous étions avaient le privilège d’avoir en parallèle de cet enseignement une panoplie d’activités culturelles comme le ciné-club, la connaissance du monde et tout un programme de conférences et de débats qu’animaient diverses personnalités de la société civile. Ce qui nous avait permis nous étudiants d’avoir un bon niveau en culture générale et de comprendre et suivre ce qui se passe dans le monde et autour de nous. 
Nos ministres n’étaient pas seulement des techniciens et des experts dans les domaines dont ils avaient la charge, mais ils étaient également des intellectuels que nous aimions écouter quand ils intervenaient pour expliquer les plans et projets des départements dont ils avaient la charge. Leurs nominations aux postes de ministres n’étaient pas dues exclusivement au fait qu’ils appartenaient à un parti politique mais surtout parce qu’ils étaient de grands commis de l’Etat et qu’ils avaient roulé leurs bosses dans divers rouages de l’administration marocaine.
Voit-on dans notre équipe gouvernementale actuelle la même élégance, et la même aisance dans la parole comme les avaient Mohamed et Ahmed Benhima, Driss Slaoui, Haddou Chiguer, Amine Lahcen Demnati, Moussa Saadi, Abderrahim Harrouchi, Rahali Rahal et bien d’autres ?
Qui de nous ne se sentait pas fier lorsque feu Hassan II donnait des conférences de presse où intervenait dans des colloques et  dans les réunions de Chefs d’Etats ?
Qui de nous n’appréciait pas ses interviews avec Jacques Chancel dans son émissions “le grand échiquier” avec Anne Saint-Claire dans “7/7”, avec Alain Duhamel dans “l’heure de vérité” et les réponses qu’il faisait aux questions que lui posait le grand journaliste et politologue égyptien Mohamed Hassanein Heikal ?
Je ne sais pas si c’était le défunt roi qui était à l’image de son peuple ou si c’était le peuple qui était à l’image de son roi ?
Ainsi va Ghriss
Washington le 27/10/2018

 

[Retour]