[Retour la liste]


Entre deux mosquées, une 3ème mosquée ! le 21/08/2018 à 16h48

 

DA ZGLGH, AR SSIGHIGH
Durant les semaines écoulées, en parcourant plusieurs régions du Maroc, j’ai eu l’occasion de constater de visu comment se développent les villes, les villages et les campagnes de mon pays. Sans faire part à travers ce post de toutes mes impressions, je me limite de souligner que notre pays dispose d’un potentiel en ressources qui lui auraient permis de se hisser à un niveau plus haut si les différents gouvernements qui se sont succédés avaient investi dans les domaines de l’education et de la formation. Je n’ai pas vu une seule localité dans laquelle un chantier de construction d’une mosquée n’est pas en cours. Par contre je n’ai pas vu de chantiers pour l’édification d’une école ou d’un centre de santé! 
Ne serait-il plus préférable d’avoir des prieurs qui comprennent mieux leur religion que des prieurs illettrés qui “avalent” toutes les interprétations souvent érronnees et les fatwa que leur présentent les pseudo 3oulama ?
Je n’ai rien contre la construction d’édifices religieux mais ont-ils la priorité devant celle d’une école, d’un centre de santé, d’une bibliothèque ou d’un terrain de sport, alors qu’on peut prier chez-soi ou prier n’importe où sur terre ?
Certains me diront qu’un grand nombre de ces constructions sont financées par de bienfaiteurs. Sans être de mauvaise langue, je dirais que certains de ces soit-disants bienfaiteurs pensent se faire pardonner leurs fautes antérieures ou se servent de cette action pour se faire distinguer dans leurs localités.
Moi demain, si Dieu le veut, ça sera sur les aires à battre (Inourir) d’Ighrem que j’irai effectuer la prière de l’Aid !
Durant les semaines écoulées, en parcourant plusieurs régions du Maroc, j’ai eu l’occasion de constater de visu comment se développent les villes, les villages et les campagnes de mon pays. Sans faire part à travers ce post de toutes mes impressions, je me limite de souligner que notre pays dispose d’un potentiel en ressources qui lui auraient permis de se hisser à un niveau plus haut si les différents gouvernements qui se sont succédés avaient investi dans les domaines de l’education et de la formation. Je n’ai pas vu une seule localité dans laquelle un chantier de construction d’une mosquée n’est pas en cours. Par contre je n’ai pas vu de chantiers pour l’édification d’une école ou d’un centre de santé! 
Ne serait-il plus préférable d’avoir des prieurs qui comprennent mieux leur religion que des prieurs illettrés qui “avalent” toutes les interprétations souvent érronnees et les fatwa que leur présentent les pseudo 3oulama ?
Je n’ai rien contre la construction d’édifices religieux mais ont-ils la priorité devant celle d’une école, d’un centre de santé, d’une bibliothèque ou d’un terrain de sport, alors qu’on peut prier chez-soi ou prier n’importe où sur terre ?
Certains me diront qu’un grand nombre de ces constructions sont financées par de bienfaiteurs. Sans être de mauvaise langue, je dirais que certains de ces soit-disants bienfaiteurs pensent se faire pardonner leurs fautes antérieures ou se servent de cette action pour se faire distinguer dans leurs localités.
Moi demain, si Dieu le veut, ça sera sur les aires à battre (Inourir) d’Ighrem que j’irai effectuer la prière de l’Aid !
Ainsi va Ghriss 
Goulmima le 21/08/2018

 

[Retour]