[Retour la liste]


La 5ème colonne est parmi nous ! le 31/03/2018 à 09h07

Lors de la colonisation du Maroc, pour vaincre les habitants des localités du Sud-Est qui avaient opposé une grande résistance à la progression des troupes françaises et pour limiter le nombre de tués dans leurs rangs les stratèges militaires français avaient procédé au recrutement des marocains des villes et des localités qu’ils ont déjà occupées et les avaient intégrés dans leurs forces en les gratifiant d’une affectation aux premières lignes lors des combats. Ces goumiers devenus après “Mokhaznis” allusion à leur appartenance au Makhzen représenté par son chef suprême le Sultan Moulay Hafid qui le 30 mars (comme hier)  1912 avait signé à Fès avec la France l’acte de la colonisation du pays. Ce sont ces mêmes supplétifs qui étaient en premières lignes pendant les batailles de Saghro et Baddou. 

C’est ainsi que les autorités françaises avec l’aide du Makhzen sont arrivées à combattre des marocains par d’autres marocains, épargnant à leurs troupes d’énormes pertes en hommes.

Aujourd’hui les temps ont changé, on n’use plus d’armes pour combattre ses adversaires, mais la technique utilisée hier demeure la même que celle d’aujourd’hui.

Pour “combattre Tamazighte, les amazighophobes ont trouvé des imazighene qu’ils ont recrutés en les intégrant dans des institutions dites amazigh pour à défaut de contrer le Mouvement Amazigh ne font rien pour faire accélérer la loi organique relative à l’officialisation de Tamazighte en tant que langue officielle. 

Si on ajoute à cette 5ème colonne les nombreux imazighene élus dans les conseils municipaux et qui sont tellement contents de leurs nouveaux rangs d’élus et de l’importance que l’administration leur accorde, poussent le zèle jusqu’à arabiser les noms amazigh des lieux de leurs localités sans se rendre compte qu’ils font le jeu de ceux qui combattent leur langue et leur culture. Je ne citerais comme exemple que ma localité de Goulmima dont la commune de “Targua Oufella” est devenue Ghriss Al 3ouloui et la commune de “Waqa” est devenue Ghriss Soufli !

Après avoir utilisé des supplétifs marocains comme l’ont fait les français pour combattre les résistants à la colonisation, les amazighophobes utilisent leurs supplétifs imazighene pour combattre Tamazighte.

Ces supplétifs ne valent pas moins que les enfants indignes qui maltraitent leurs parents !

Ainsi va Ghriss

Washington le 31/03/2018

[Retour]