[Retour la liste]


Les chacals craignent-ils les loups ? le 10/02/2018 à 19h22

 

DA ZGLGH, AR SSIGHIGH 
Les chacals craignent-ils les loups ?
Les raisons d’une crainte ! 
De nombreuses personnes se posent la question, pourquoi les citoyens français de confession juive sont-ils anti-maghrébins, anti-arabes et anti-musulmans  à l’inverse de leurs concitoyens chrétiens ?
Même les juifs qui avaient vécu en paix durant des siècles sur les terres de l’islam et dont les ancêtres de certains avaient trouvé refuge lorsque Isabelle la catholique les avaient chassés d’Espagne semblent avoir oublié ces temps de cohabitation et d’entente entre juifs et musulmans ? 
Il ne faut pas croire que leurs attitudes de rejet est la conséquence du soutien que les maghrébins apportent aux palestiniens, même si ce qui se passe au Moyen Orient n’est pas totalement étranger dans leur attitude anti-maghrébine et anti-musulmane. Personnellement, je pense que la vraie raison de leur antipathie envers les maghrébin se trouve ailleurs.
Après les indépendances des pays maghrébins, l’octroi automatique de la nationalité française fut accordée par la France à tous les juifs maghrébins. Une grande partie de cette communauté juive maghrébine avait profité de cette aubaine pour emboîter le pas à la communauté française qui quittait l’Afrique du Nord pour regagner la métropole. Ces nouveaux venus  viennent apporter un plus à leurs coreligionnaires qui sont déjà installés en France.
Solidaires comme ils le sont toujours, en plus de la finance dont ils étaient et restent à ce jour maîtres, ils investissent deux autres domaines stratégiques que sont la politique et l’information. Et  c’est ainsi qu’après quelques années, de nombreuses personnes de confession juives se sont retrouvées aux avant-postes de la gouvernance de la République  française.
Souvenez-vous de la position de Dominique Strauss-Kahn qui est un natif de Marrakech et qui avant qu’éclate le scandale de l’agression sexuelle de New-York qui a causé sa chute, était patron du FMI et candidat potentiel du Parti socialiste pour devenir président de la république ! D’autres personnes de la même communauté tels que Laurent Fabius, Robert Bedinter, Pierre Joxe, Bernard Kouchner, Jacques Attali, Jack Lang, David Assouline, Julien Drey, Lyne Cohen-Solal, Roger Hanin pour ne citer que ceux-là, occupaient des postes de Ministres, de Conseillers ou de Porte-parole de Parti.  
Le domaine de l’information n’a pas échappé lui aussi à cette invasion dont le but est de contrôler tout ce qui se dit et s’écrit. Sachant que l’information est capitale dans tout système de gouvernance, ils ont fait main basse sur tous les médias en contrôlant aussi bien la presse écrite que les chaînes tv. Et c’est ainsi que des heures d’antenne sont accordées à qui ils désirent et qu’ils censurent les sujets qui leur déplaisent ou qui ne travaillent pas les intérêts de leur communauté.
Durant ces mêmes années, les maghrébins qui aussi étaient nombreux en France n’avaient pas bénéficié de la nationalité française ni d’un accompagnement leur permettant d’évoluer. Ils étaient en majorité des ouvriers dans les usines de construction de voitures ou embauchés en tant que gueules noires pour extraire de la houille dans les mines de charbon du Nord. Ce n’est que ces derniers temps que leurs enfants et petits enfants qui ont fait heureusement des études et qui sont eux français ont commencé à émerger et à peser et à se faire entendre sur la scène politique française. Les franco-marocains Rachida Dati, Najat Belkacem, Myriam El Khomry et Mounir Mahjoubi sont une illustration de l’émancipation de cette communauté. Ce qui déplaît à la communauté juive française qui voit dans cette émergence une possible opposition dans le futur qui va réduire et gêner leur influence sur la politique française. 
À cette intrusion maghrébine, vient s’ajouter le fait que chaque année le nombre de leur communauté diminue à cause de ceux qui choisissent de s’installer en Israël alors que celle des maghrébins ne cesse de croître. 
Ces dernières années les français juifs crient au loup en faisant l’amalgame entre l’islam, les arabes et les maghrébins oubliant qu’eux-mêmes, ils avaient agi comme des chacals dans les années cinquante et soixante !
Ainsi va Ghriss !
Les raisons d’une crainte ! 
De nombreuses personnes se posent la question, pourquoi les citoyens français de confession juive sont-ils anti-maghrébins, anti-arabes et anti-musulmans  à l’inverse de leurs concitoyens chrétiens ?
Même les juifs qui avaient vécu en paix durant des siècles sur les terres de l’islam et dont les ancêtres de certains avaient trouvé refuge lorsque Isabelle la catholique les avaient chassés d’Espagne semblent avoir oublié ces temps de cohabitation et d’entente entre juifs et musulmans ? 
Il ne faut pas croire que leurs attitudes de rejet est la conséquence du soutien que les maghrébins apportent aux palestiniens, même si ce qui se passe au Moyen Orient n’est pas totalement étranger dans leur attitude anti-maghrébine et anti-musulmane. Personnellement, je pense que la vraie raison de leur antipathie envers les maghrébin se trouve ailleurs.
Après les indépendances des pays maghrébins, l’octroi automatique de la nationalité française fut accordée par la France à tous les juifs maghrébins. Une grande partie de cette communauté juive maghrébine avait profité de cette aubaine pour emboîter le pas à la communauté française qui quittait l’Afrique du Nord pour regagner la métropole. Ces nouveaux venus  viennent apporter un plus à leurs coreligionnaires qui sont déjà installés en France.
Solidaires comme ils le sont toujours, en plus de la finance dont ils étaient et restent à ce jour maîtres, ils investissent deux autres domaines stratégiques que sont la politique et l’information. Et  c’est ainsi qu’après quelques années, de nombreuses personnes de confession juives se sont retrouvées aux avant-postes de la gouvernance de la République  française.
Souvenez-vous de la position de Dominique Strauss-Kahn qui est un natif de Marrakech et qui avant qu’éclate le scandale de l’agression sexuelle de New-York qui a causé sa chute, était patron du FMI et candidat potentiel du Parti socialiste pour devenir président de la république ! D’autres personnes de la même communauté tels que Laurent Fabius, Robert Bedinter, Pierre Joxe, Bernard Kouchner, Jacques Attali, Jack Lang, David Assouline, Julien Drey, Lyne Cohen-Solal, Roger Hanin pour ne citer que ceux-là, occupaient des postes de Ministres, de Conseillers ou de Porte-parole de Parti.  
Le domaine de l’information n’a pas échappé lui aussi à cette invasion dont le but est de contrôler tout ce qui se dit et s’écrit. Sachant que l’information est capitale dans tout système de gouvernance, ils ont fait main basse sur tous les médias en contrôlant aussi bien la presse écrite que les chaînes tv. Et c’est ainsi que des heures d’antenne sont accordées à qui ils désirent et qu’ils censurent les sujets qui leur déplaisent ou qui ne travaillent pas les intérêts de leur communauté.
Durant ces mêmes années, les maghrébins qui aussi étaient nombreux en France n’avaient pas bénéficié de la nationalité française ni d’un accompagnement leur permettant d’évoluer. Ils étaient en majorité des ouvriers dans les usines de construction de voitures ou embauchés en tant que gueules noires pour extraire de la houille dans les mines de charbon du Nord. Ce n’est que ces derniers temps que leurs enfants et petits enfants qui ont fait heureusement des études et qui sont eux français ont commencé à émerger et à peser et à se faire entendre sur la scène politique française. Les franco-marocains Rachida Dati, Najat Belkacem, Myriam El Khomry et Mounir Mahjoubi sont une illustration de l’émancipation de cette communauté. Ce qui déplaît à la communauté juive française qui voit dans cette émergence une possible opposition dans le futur qui va réduire et gêner leur influence sur la politique française. 
À cette intrusion maghrébine, vient s’ajouter le fait que chaque année le nombre de leur communauté diminue à cause de ceux qui choisissent de s’installer en Israël alors que celle des maghrébins ne cesse de croître. 
Ces dernières années les français juifs crient au loup en faisant l’amalgame entre l’islam, les arabes et les maghrébins oubliant qu’eux-mêmes, ils avaient agi comme des chacals dans les années cinquante et soixante !
Ainsi va Ghriss !
Washington le 10/02/2018

 

[Retour]