[Retour la liste]


Le renard et les lions ! le 12/11/2017 à 18h02

Un groupe de lion avait fait de tout l’Atlas son territoire de chasse. Ces rois des animaux  étaient  si sûres d’eux, qu’ils croyaient que les gazelles qui paîtraient sur les plateaux entre les cimes de l’imposante chaîne de montagnes et qui leur assuraient leurs repas quotidiens ne seraient jamais approchées par d’autres prédateurs qu’eux. Alors ils passaient plus de temps à échanger des rugissements et à somnoler sous l’ombre des chênes, sans se sourciller des fennecs du territoire voisin qui venaient les effrayer, ni des éléphants qui écrasaient avec leurs lourdes pattes l’herbe dont elles se nourrissaient.

Après quelques années d’une mauvaise nutrition, les lions n’arrivaient plus à courir assez vite pour pouvoir attraper les gazelles.

Les fennecs qui se tenaient à distance ne se contentaient pas de rire d’eux, mais commençaient à répandre dans le milieu animalier que les lions abusaient de la consommation d’herbe que leur parachutaient les avions qui survolaient l’Atlas. Les zèbres de la région du Bafana ont cru comme à leur habitude les fennecs et commençaient à braire comme leurs frères non rayés. Les renards qui connaissaient bien les allégations mensongères des fennecs n’en crurent un mot, décédèrent d’envoyer un des leurs réapprendre aux lions la technique et la tactique de la chasse. Et c’est ainsi que maître renard arrive chez les lions de l’Atlas.

  •  entraînez-vous matin et soir leur dit-il. 
  • Et vous lionnes ne soyez pas avares de vos applaudissements et de youyous ! Vous verrez que dans quelques semaines nous chasserons les éléphants de la prairie. Quand aux fennecs du territoire voisin qui venaient vous narguer, ne vous en faites pas, les aigles verts qui viendront du Nigeria (Super Eagles; Green Eagles) se chargeront de les chasser de la réserve!

Renard avait vu juste, les lions de l’Atlas n’ont tardé à retrouver rapidement leur force et leur agilité. 

Quelques jours après, les éléphants furent défaits dans leur propre réserve par les lions. Les fennecs furent tenus en échec sur leur propre terrain par les Super Eagles et il ne reste plus rien aux zèbres du Bafana qui ne savent même plus comment braire que de se jeter à la mer du côté du Cap

Ainsi va Ghriss 

washington le 12/11/2017

 

[Retour]