[Retour Ó la liste]


Fallait-il demander l'ind├ępendance en 1944 ? le 09/09/2017 à 06h14

Certains parmi-vous vont peut-être trouver le titre de cette chronique provocateur. Mon intention n'est point de provoquer quiconque, mais tout simplement de montrer que l'injustice qui continue d'être faite à notre localité, ne date pas d'aujourd'hui. Car si les autres villes du Maroc avaient profité de la période coloniale qui avait duré 42 ans pour se doter d'infrastructures de base, ce n'est point le cas de Ghriss dont l'occupation n'a duré  que 24 ans (si ce n'est pas moins puisque la résistance à l'occupation au Saghro et au Baddou n'avaient pris fin qu'en 1934 !) 

La première école fut construite à Goulmima en 1940 alors que feu Mohamed Fassi avait passé son bac 10 ans avant cette date.

Les habitants du "triangle des insoumis" (Goulmima, Taghya et Alnif)  pensaient qu'après le départ des français, ceux qui avaient demandé l'indépendance et qui allaient occuper des postes importants dans l'administration marocaine allaient récompenser les régions qui avaient combattu et résisté aux occupants. Ils pensaient qu'un plan de mise à niveau allait être mis en place pour rattraper le retard enregistré par ces régions. Leur déception fut grande, lorsqu'après ils ont constaté que l'istiqlal qui a remplacé l'Isti3mar s'est transformé en Istighlal, oubliant ceux qui durant des années avaient tenu tête aux troupes françaises et qui n'étaient vaincus qu'après l'intervention de l'aviation française.

Je ne vais pas dire que c'était une erreur de la part des nôtres d'avoir combattu les troupes françaises, mais qu'ils avaient été roulés dans la farine par ceux qui avaient envoyé leurs enfants à l'école et qui faisaient des affaires avec les français pendant que les nôtres résistaient dans les grottes et sur les monts escarpés de Bougafer et Baddou.

Les cols de Tizi N'Tichka, Tizi N'Talghomte et Tizi N'Teste, seraient-ils réalisés s'ils ne l'avaient pas été pendant la période coloniale ?

Entendons-nous siffler le train à Midelt comme s'était le cas durant la période coloniale ?

Les tunnels de Zabel et Tagounsa seraient-ils percés si les ingénieurs et la légion étrangère ne les avaient pas percés ?

Faut-il en vouloir à nos parents qui avait avec courage combattu et empêché les français d'occuper Ghriss ou faut-il en vouloir à ceux qui avaient demandé l'indépendance avant que le pays tout entier à l'instar de certaines villes comme Casablanca, Rabat, Fes et Marrakech aient profité de la réalisation des infrastructures de base dont il a besoin et qui continuent à faire défaut de nos jours ?

L'indépendance du Maroc a-t-elle profité à tous les Marocains ? Ses richesses, son école, ses services de santé profitent-ils à tous les marocains ?

Ne doit-on pas reconnaître que 

que la résistance à la colonisation par nos parents n'a pas favorisé notre région et qu'il fallait-il lever le drapeau blanc comme l'avaient fait les habitants de Fes dès 1912 ? 

Ne pensez-vous pas comme moi, que les signataires du manifeste de l'indépendance qui a été présenté au gouvernement français pour mettre fin au protectorat, ont fait preuve d'ingratitude en oubliant d'apporter un soutien massif pour rattraper le retard enregistré par ces régions résistantes. Plus grave, aujourd'hui encore, l'administration marocaine continue à prendre notre région pour un coin de punition d'une classe d'école qui sert de punition pour les cancres. Des qu'un haut fonctionnaire commet une faute grave dans une grande ville du royaume, au lieu de le suspendre ou de le radier, elle le mute vers Errachidia ou Zagora ! Ce que Moha avec humour justifie par une boutade en disant qu'il faut que notre région reconnue pour le sérieux et l'honnêteté de ses enfants ait son quota de cancres !

Ainsi va Ghriss

Goulmima le 09/09/2017

[Retour]