[Retour ŕ la liste]


Hamid Chabat a-t-il vraiment gaffĂ© ? le 07/01/2017 à 08h23

Lors d'une rencontre tenue récemment avec les syndicalistes de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal Hamid Chabat a déclaré que la Mauritanie était une partie du Maroc. A lire ce qui a été et écrit et dit sur les dernières déclarations du Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal, on aurait cru qu’Ahmed Chabat avait dit autre chose que rappeler une vérité. Oui la Mauritanie était marocaine comme l’étaient les villes de Touat, de Knadsa, de Bechar et de Tindouf que la France avait annexées à l’Algérie lorsque cette dernière était française. Que ça plaise ou pas aux mauritaniens et aux algériens, ce pays et ces villes faisaient partie du Royaume du Maroc!

Où est donc la gaffe commise par celui dont ses adversaires qualifient de « hbil Fès » (le fou de Fès ?

- Doit-on nier une vérité ou travestir l’histoire pour plaire aux mauritaniens ?

Oui, la Mauritanie était marocaine et elle risque de voir un jour ses habitants demander de redevenir marocains si ses dirigeants ne prennent pas conscience de la gravité des risques qu’ils font prendre à leur pays. Car en jouant avec du feu ils seront les premiers à se brûler les doigts si ce n’est pas tout le corps !

Si le Maroc a définitivement tourné la page de la marocanité de la Mauritanie, cela ne signifie pas qu’il se désintéresse quant au devenir de ce pays voisin et qu’il n’aimerait pas voir sombrer dans le chaos.

Si notre pays avait un quelconque objectif pour la Mauritanie que celui de sa stabilité, feu Hassan II n’aurait pas répondu par un Non clair et net à la proposition du président de la RASD qui lui avait fait savoir que le Polisario était prêt à abandonner toute revendication sur le Sahara occidental si le Maroc le laisse agir à sa guise en Mauritanie ! Autrement dit, laissez-nous agir et prendre la Mauritanie et nous cesserons toute revendication sur le Sahara !

La question qui se pose pour notre pays, est de savoir si les marocains doivent être plus mauritaniens que les mauritaniens eux-mêmes?

Faut-il agir afin d’éviter à ce pays voisin de sombre dans le chaos ou se contenter de sécuriser nos frontière et laisser les mauritaniens récolter les fruits de ce qu’ils sont en train de semer, quittes à ce que ce pays ne puisse plus jouer son rôle de trait d’union entre le Maroc et les pays du Sahel?

Le jeu de l’Algérie est connu par tout le monde. A défaut de pouvoir réaliser son rêve d’avoir un accès à l’océan atlantique à travers nos provinces sahariennes, elle essaie de le faire par le biais du Polisario sur le dos de la Mauritanie !

Feu Hassan II avait clairement déclaré que le Maroc ne tolèrerait jamais qu’un Etat ou une quelconque entité soit créés entre le Maroc et la Mauritanie.

Sans m’adhérer à la politique qu’avait menée G.W. Bush en Iraq, ce qu’il avait appelé le droit d'ingérence est des fois plus que justifié.

- Doit-on fermer les yeux sur le risque de voir basculer la Mauritanie dans l'anarchie comme le sont la Libye, l'Iraq et le Yémen, alors que nous partageons une longue frontière avec elle ?

- Avons-nous le droit d'intervenir hors de nos frontières et de justifier notre action par ce que j'ai dit plus haut ?

C'est à ces questionnements que ceux qui nous gouvernent doivent répondre et sur quoi nos politiciens doivent débattre et non sur ce que Hamid Chabat a déclaré et qui n’est qu’une réalité historique.

Si ça ne tenait qu'à moi, le problème serait réglé depuis quarante ans; car j'aurais usé de la formule marocaine "li liha, liha" ! Un conflit armé avec qui le voudra, aurait causé moins de perte en hommes et coûté d’argent. Et puis on aurait fermé leurs gueules à ceux qui depuis tant d'années nous provoquent et doutent de notre capacité de les faire taire !

Ainsi va Ghriss

Marrakech le 07/01/2017

[Retour]