[Retour Ó la liste]


Le "Mouloud" de deux Proph├Ętes le 19/12/2015 à 13h16

Cette année, la fête musulmane du Mouloud coïncide avec à la fête chrétienne de la Nativité. Pour les musulmans, ça serait une bonne occasion de célébrer doublement cette fête puisque pour l’Islam, Jésus est prophète autant que l’est Mohamed. Mais est-ce que c’est l’avis de toutes les personnes ?

Surtout pas pour certaines gens qui se proclament de l’Islam mais qui ne suivent pas le droit chemin comme le recommande le Coran et qui continuent de marcher de travers comme les crabes. Ils interprètent les versets du saint Coran à leurs guises sans se référer aux raisons de leurs révélations et attribuent au prophète Mohamed des Hadiths dont l’authenticité n’est pas sûre.

De la conduite du prophète (Sirra Nabawiya), ils ne retiennent que ce qui les arrangent. Ils ne portent pas une barbe bien taillée comme la sienne ni des cheveux longs comme les siens ! Peut-être pensent-ils que la longueur de leurs barbes fait d’eux d’excellents théologiens, sans savoir qu’ils sont plus proches des voleurs de poules de vrais savants.

L’Islam est tout l’inverse de ce qu’ils clament. C’est une religion de paix, d’amour, de tolérance, du pardon et du bon voisinage. Pourquoi ne prennent-ils pas exemple du prophète Mohamed qui ne rencontrant pas durant deux jours son voisin qui était de confession juive, le croyant malade est allé s’enquérir de sa santé !

Pourquoi continuent-ils à vouloir réduire le rôle de la femme et restreindre son champ d’action ? Oublient-ils que le prophète faisait monter sur le Minbar Al Khansa pour lire ses poèmes en présence des hommes ? Oublient-ils qu’avant d’épouser Khadija chez qui le prophète travaillait cette femme était veuve et femme d’affaires? Oublient-ils qu’à chacune de ses sorties avec ses disciples pour combattre ses ennemis, le prophète se faisait accompagner par des femmes pour soigner d’éventuels blessés ?

Alors moi, je resterai droit dans mes bottes. Je continuerai à fêter la naissance des prophètes Mohamed et Jésus à jeûner le jour ou Dieu a ouvert un chemin dans la mer rouge pour sauver le prophète Moise et son peuple de la tyrannie du pharaon et de dire « paix sur vous » à toute personne qui croise mon chemin. Je continuerai à faire le Jihad envers moi-même en résistant à la violence et à la colère qui sont en moi. Que ceux qui croient que la longueur de leurs barbes leur attribue des titres  de prestige et de dignité, continuent à faire pousser encore plus longs leurs poils jusqu’à dépasser leurs nombrils. Cela ne me gène guère.

Quant à vous chers amis, d’avance je vous dis : mabrouk Al Aïd et joyeux Noël !

Ainsi va Ghriss

Washington le 19/12/2015

[Retour]