Courrier    
Ce livre d'or en françaisT A M R D O U L T ' N G HThis Guestbook in English
Afficher uniquement les messages comportant le(s) mot(s) suivant(s) :

Messages : 151 à 200
Page : 4
Nombre de messages : 428
 
le 31/07/2013 à 16:34

تنظم جمعية تنكرفا للتنمية أياما ثقافية "دورة المواطنة" ودلك يومي 05 و 06 غشت 2013 الموافق ل 27 و 28 رمضان 1434.
ستجرى أشغال هده الأيام بقصر تغفرت فركلة السفلى ودلك وفق البرنامج أسفله:
التاريخ النشاط ال  5;كونات ملاحظات
05 و 06 غشت 2013 الموافق ل 27 و 28 رمصان 1434

المعرض أروقة للجمعيات والتع&

Réponse d'Ali Ouidani : وفقكم الله فيما يحبه ويرضاه
 
le 30/07/2013 à 14:05

Si Ali Bonjour,
Aicha (RAA) a dit : « Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le prophète (SAW) passait sa nuit dans l'adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar (pagne).»
Alors, ce hadith est la preuve que les dix derniers jours de Ramadan ont une vertu spéciale plus que n’importe quels autres jours, dans lesquels on doit augmenter dans l'obéissance et les actes d'adoration, comme la prière, le Dikr (rappel) et la récitation du coran. Donc, s'engager dans ces derniers jours signifie entrer dans le profit des actes pieux dans ce qui reste du mois. A ceux qui rêvent du paradis, la demeure de la paix, c’est l’occasion.
Qu’Allah le très haut, nous accorde, à tous, son vaste paradis. Amine.

Réponse d'Ali Ouidani : Que veux-tu dire Moufty par ''serrer son izar''
Afidna rahimak Allah
 
le 28/07/2013 à 11:30

j'apprécie beaucoup votre rubrique TISSOUFRA surtout quand elle traite de l'histoire locale et plus particulierement quand vous avez entamé celle des juifs. je suis né en 1967 et je n'ai qu'entendu parler de cette population. quelqu'un es de ses pratiques; son mode de vie mais tous cela demeure très flou dans l'esprit. avec l'age l'homme sent un besoin pressant d'éclairer les zones d'ombre sachant que l'histoire de cette population fait aussi partie de notre histoire.si seulement il y a des auteurs qui traitent de ce sujet mais faute d'en trouver votre rubrique a éclairé ma lanterne mais on attend encore de nous faire partager votre expérience. acceptez mes salutations et awachrkoum mabrouka.

Réponse d'Ali Ouidani : j'espère pouvoir mettre en ligne aujourd'hui ou demain dans la rubrique Tissoufra la totalité de mon conte "De Goulmima à Ashqelon ou l’exode de Moshé"
 
le 28/07/2013 à 02:27

L’Islam,Dine wa Dunia ?
La particurité de l’Islam ,c’est qu’il est à la fois une religion et une communauté.Cette dernière est fondée sur la foi et devrait commander tous les actes de la vie,non seulement personnelle mais sociale et politique.Ce n’est plus la communauté tribale fondée sur les liens de sang ou du sol ou sur l’unité du territoire,d’une langue et d’un héritage culturel.Une autre particularité capitale de l’Islam :le pouvoir et la richesse appartiennent à Dieu.Quiconque détient une parcelle de pouvoir ou de richesse n’en est que le gérant responsable.Il s’agit en fait d’une délégation de Dieu à l’homme.Si cette forme de société a pu exister au temps du prophète et de ses califes immédiats, la société musulmane n’a connu par la suite qu’une succession de périodes où le pouvoir est exercé d’une manière absolue à la place de Dieu et les richesses de la Umma spoliées par le pouvoir et ses soutiens.N'est-on pas en droit de considérer que tous les pays musulmans actuels sont hors sujet et qu'il faut chercher une solution?

Réponse d'Ali Ouidani : Il faut tout simplement repenser l'Islam.
Au lieu de s'adapter à l'islam, les dirigeants l'adaptent pour servir leurs intérêts
 
le 28/07/2013 à 01:53

Si Ali Bonjour,
Au sujet de ta dernière chronique, je tiens à dire à ceux qui s’acharnent sur la responsabilité, qu’avant de vous décider de choisir telle ou telle position d’apposer entre vos yeux, ce hadith authentique et ce verset du saint coran :
1) Ibn 'Umar (RAA) a rapporté que le Messager de Dieu (SAW) a dit : « Vous êtes des bergers et vous êtes responsables de l’objet de votre garde. Le chef de l’Etat est berger et responsable de ses administrés. L'homme est berger dans sa famille et responsable de l’objet de sa garde. La femme est bergère dans la maison de son mari et responsable de l’objet de sa garde. Le serviteur est berger dans les biens de son maître et responsable de l’objet de sa garde.
L'homme est berger dans les biens de son père et responsable de l’objet de sa garde.
Vous êtes tous bergers et vous êtes responsables de l’objet de votre garde. »
2) Ô vous qui avez cru ! Mettez-vous, vous et les vôtres, à l'abri d'un feu ayant pour combustible les Humains et la pierraille. Il est régi par des Anges rudes et sévères ne désobéissant à aucun ordre de Dieu et faisant tout ce qu'on leur ordonne [Sourate L’interdiction (AT-Tahrim) Verset 6]

Réponse d'Ali Ouidani : En fin de compte nous sommes tous des bergers. Et des bergers sans troupeaux ! Toi Moufty c'est un troupeau de chèvres qu'il te faut !
 
le 27/07/2013 à 19:12

SI ALI bonjour,
Jadis, depuis que terre est terre, l’humanité avait connu la famine et continue à la vivre à ce jour même. Mais la famine se diffère d’une personne à l’autre, d’une région à l’autre et d’un temps à l’autre. Actuellement, la famine a perdu son vrai sens, qui consiste à ne trouver de quoi subsister pour assoupir sa faim.
La famine a dépassé le besoin du ventre, pour atteindre l’esprit. Alors, lorsqu’on a faim dans notre esprit, aucun aliment n’arrivera pas à nous rendre rassasié, ni les dattes, ni les cornes de la gazelle, ni le pain garni de graisse, ognons, les épices et la mousse du cèdre.
Actuellement, tant que le potentiomètre de la chasteté est hors de service, on a soif et faim de tout. Car, avec ce potentiomètre, on règle nos besoins selon nos capacités.C’est la pudeur, c’est la capacité à contrer le désir, c’est la préservation de sa pureté, de notre intimidation, c’est la timidité face aux sujets délicats. OUZID OUZID...........

Réponse d'Ali Ouidani : Tu veux dire par mousse du cèdre : tamarte n'oumghar ?
Si c'est ça, elle a le nom de lichens et pousse plutôt sur les troncs des chênes
 
le 27/07/2013 à 09:30

Nous, à Taghya, nous n'avons pas de palmiers dattiers (sauf à Imidr), contrairement aux habitants au sud d'Amsd. Est ce la raison pour laquelle nous n'avons ni lycée, ni hôpital ni rien qui nous rapprocherait des gens "qui ont tiyni"? Je commence à comprendre: l'Etat (gouvernement, administration) s'occupe des riches (ait tiyni) et même la géologie avec le pétrole chez les arabes. Que possèdent alors les occidentaux pour avoir plus à manger que les yemenites?

Réponse d'Ali Ouidani : Ce n'est pas parce que les dattes sont grises qu'elles peuvent rivaliser avec la matière grise !
voilà un jeu de mots qui ne va pas te déplaire !
 
le 23/07/2013 à 23:44

Si Ali Bonsoir,
Avant tout, la louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre messager Mohammad Al-Amin, (SAW) l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes.
Après, dans tout état d’impureté majeur, les grandes ablutions commencent, tout d’abord, par prendre l’intention dans vos cœurs. Ensuite, il est impérativement demandé de suivre, strictement, les modalités de « Al Ghosle » citées dans mon dernier écrit.
Sans cette méthode de notre prophète (SAW), l’homme touché par cette impureté majeur, reste impure, même en restant toute sa vie dans un bain à savon et parfum du monde entier. Alors, c’est dans ce cas que se revalorise l’importance de l’islam.
Concernant la question de notre ami si Addi, les dattes, en grandes quantité ou en quantité réduite n'ont rien à voir dans le spirituel de l’homme. Toutefois, le hadith stipule que les occupants d’une maison sans dattes ont faim. Même en ayant autres choses pour stimuler leur faim, ils restent faméliques. Ce qui revalorise l’importance des dattes et leurs mystères.
 
le 23/07/2013 à 13:30

Non Sidi Ali! Que tu ailles à la piscine ou amda ou que tu prennes ta douche, rien à faire! Tu dois suivre scrupuleusement la procédure et la démarche pour te purifier! Ceci étant, notre ami ne dit pas si la possession des dattes suffit à rendre riche "spirituellement". Les Bani Qoraich avaient plein de dattes mais ils avaient pourtant renié le prophète! J'attends notre mouphty pour éclairer ma lanterne

Réponse d'Ali Ouidani : Donc toute les prières faites après un bon plongeons dans un étang ne sont pas valables même si c'est avec l'intention de se purifier ?
Que dit le Moufty ?
 
le 21/07/2013 à 16:10

Si Ali Bonjour, suite.....
et pour finir il se versait de l’eau sur tout le corps »
Pourquoi donc, diront quelques-uns : un bain c’est un bain ? Non messieurs et mille fois non. La meilleure des paroles est la parole d’Allah, et la meilleure des guidances est la guidance de notre prophète(SAW) Ibn ou Maja. Après ceci, tout reste des bluffes et des illusions.
Pour ce qui est du hadith des occupants d'une maison sans dattes ont faim, il est plus spirituel et rituel qu’aspect et apparence. Tout hadith authentique est universel dans le temps et dans l’espace et la richesse ne signifie pas que la personne riche, en possession de l’or de l’eldorado, n’a pas faim. Lorsque notre prophète a prononcé ce hadith, il savait de quoi il a parlé.
La faim, donc, est la pénurie spirituelle, dont souffre beaucoup des nôtres. Même en ayant le ventre gonflé physiquement, on a faim dans notre adoration et vénération suprêmes. Alors, devant l’adoration d’Allah, la richesse est la richesse de l’âme. Agadir le 21/07/2013

Réponse d'Ali Ouidani : Donc prendre un bain ne replace pas les ''grandes'' ablutions ?
 
le 21/07/2013 à 15:19

Si Ali Bonjour,
L'attitude humaine envers Allah et sa grandeur dans l'intronisation des questions de l'univers diffère d'une personne à l'autre. La plupart des gens savent qu'il doit y avoir un Créateur pour cette création, Certains croient en lui et lui rendent grâce, et d'autres doutent de son existence et nient ce qu'ils voient. Chacun de nous est, donc, demandé de choisir telle ou telle position.
D'après Zoubayr Ibn Al Awam (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ment volontairement sur moi qu'il prépare sa place en enfer ». (Rapporté par Boukhari et Mouslim)
A la suite d’une relation sexuelle ou d’un rêve érotique, pour n’importe quel adulte musulman, la purification du corps, même en faisant appel à de différents savons et shampooings du monde entier, n’est pas admise, qu’après un bain rituel, Qui consiste à suivre le hadith de Boukhari rapporté sur Aicha (RAA) épouse du prophète (SAW) qui dit : « Lorsque le Prophète était en état d’impureté majeure, il se lavait en commençant par ses mains, ensuite il se versait de l’eau à l’aide de sa main droite dans sa main gauche pour se laver les parties intimes, ensuite il faisait ses ablutions comme celles pour la prière, puis il trempait ses mains dans l’eau et les pénétrait jusqu’aux racines de ses cheveux et lorsqu’il s’assurait que l’eau eût bien pénétrée, il se versait trois poignées d’eau sur la tête, et pour finir il se versait de l’eau su

Réponse d'Ali Ouidani : La suite Moufty !
 
le 21/07/2013 à 12:53

Bonjour Ssi Ali. Notre ami Brahim de St. Étienne cherche des imams et des exégètes intègres qui se déclarent incapables de répondre quand ils ne savent pas! À t'il lu les dernières fatwa de Zamzmi? En voici un qui, non seulement parle à tort et à travers contre toute logique mais, pire encore, il cite des hadiths dont il est le seul à attester de la véracité.

Réponse d'Ali Ouidani : On finira par avoir autant de fatwa que de Fkih
Seul notre cher Moufty reste avare dans le domaine.
 
le 20/07/2013 à 18:30

Les pays les plus riches n'ont pas de palmiers dattiers, donc pas de dattes; alors la conclusion s'impose d'elle-même, elle est évidente? Sauf à conclure que les hadits ne sont universels, limités dans le temps et l'espace. Terrible et conséquente conclusion.4) Remarques: Il est de plus en plus difficile de demander une explication à un Imam, ou un prêcheur sans être traité, quand il ne sait pas quoi répondre, d'associationniste...?!Ils sont passés où les Imams et les prêcheurs capables de dire sans se fâcher, sans accuser: "je ne sais pas, je vais m'informer auprès de mes collègues"; et ,après avoir donné son avis sur la question d'ajouter, "le savoir est à Dieu, ce n'est que mon avis qui est fonction de mes connaissances actuelles." Les télévisions satellitaires diffusent des questions ahurissantes, absurdes et des réponses oiseuses, stériles. Moralement et honnêtement, nous sommes tenus de citer nos sources, hélas nous ne possédons pas les ouvrages, propriétés d'une bibliothèque Municipale.
 
le 20/07/2013 à 18:28

Et Al-habbâb dit:" Aux gens d'ici les palmiers sont plus précieux que les premiers-nés. Fais arracher les palmiers dattiers.". L'arrachage des palmiers choqua Abou-Baker. D)Le menu le plus fréquent du messager de Dieu consistait en dattes de conserve et, comme boisson de l'eau,[...] ,il combattait le dommage que pouvait causer un aliment par l'absorption d'un autre, ainsi les dattes sèches avec de l'huile [...] Il mettait les dattes sèches à macérer dans l'eau et buvait le liquide obtenu afin de faciliter la digestion. HA! L'histoire des dattes...! Dire que l'eau et les dattes étaient désignées par "Al-Asswadaynes", comme "al-Amarâyns" pour désigner la vieillesse et la misère, alors qu'elles étaient la base de la vie...Le doute s'impose ? Et le prétendu hadit qui établit un lien entre la richesse et les dattes est apocryphe; comment l'orthodoxie peut-elle le justifier?
 
le 20/07/2013 à 18:26

3) L'eau et les dattes étaient la richesse des oasis d'Arabie. Et dans les guerres de conquête les dattes avaient joué un rôle déterminant: A) - Fatigués et épuisés de guerroyer contre les Banû Quraydha,les guerriers musulmans se régalèrent des chargements de dattes envoyés par le seigneur des Khazraj. Le messager de Dieu étaient parmi eux, il dit:" La datte est vraiment la meilleure des nourritures".B)-Le messager de Dieu ordonnait aux musulmans de se préparer à une expédition militaire, il voulait attaquer Khaybar. Un musulman dit:" C'est le lieu où l'on trouve plus de dattes et des meilleures". Un autre ajouta:" Oui! nous te suivrons à Khaybar!" C) Pour se défendre la tribu juive de Khaybar envoya ses seigneurs solliciter l'aide des Ghâfatans à qui, en contre partie de leur aide militaire, ils proposaient la récolte de dattes d'une année. Devant la résistance de Khaybar les musulmans demandaient au messager de Dieu de changer de stratégie.
 
le 20/07/2013 à 18:23

Dans la rubrique quoi de neuf mon texte, que je voulais confidentiel, a perdu sa cohérence et sa pertinence. Pour faire Plaisir au rédacteur en chef du site,je préfère l'insérer dans la rubrique message. Bonjour Ali;
Nous avons un petit carnet d'écolier dans lequel nous notons tout sur les dattes; il est vrai que nous avons une énorme dette envers cette nourriture. Voici un florilège: 1)Selon le compagnon du prophète Salim Ibn 3amer, le prophète a dit:" Quand l'un de vous rompt le jeûne qu'il le fasse en mangeant des dattes . S'il n'en trouve pas, qu'il boive de l'eau car c'est un moyen de purification". (Rapporté par abou Dwud et attirmidhi).2)Anas a dit: "Le messager de Dieu rompait son jeûne en mangeant des dattes mûres avant de faire sa prière. S'il n'en trouvait pas, il se contentait de quelques petites dattes, sinon il buvait quelques gorgées d'eau". (Rapporté par les mêmes).... suite
 
le 20/07/2013 à 01:09

Génétiquement les maghrébins ne sont pas des arabes.
98% des tunisiens s’identifient culturellement aux arabes , ce qui peut s’appliquer aussi aux algériens et marocains à des degrés moindres et divers. Un groupe de chercheurs a mené des études sur la génétiques des groupements humains en Tunisie et sur d’autres échantillons en Algérie et au Maroc.Les résultats ont confirmé les conclusions des historiens et chercheurs comme Ibn Khaldoun et G.Camps qui affirment que l’apport du sang arabe est très minoritaire chez les populations maghrébines.Le marqueur génétique berbère E1b1b1b(M18) caractéristique des populations du nord-ouest de l’Afrique se trouve à 65% chez 80% des tunisiens arabophones et berbérophones. Il est à 100% dans certaines espaces isolés du Maghreb .Le marqueur génétique J1 (M268) caractéristique des populations de la péninsule arabique qui atteint 70% au Yémen atteint seulement 15% chez 80% des tunisiens. Il s’est avéré aussi que 20% des juifs analysés portent ce marqueurJ1.Le Yémen est donc considéré comme l'origine des arabes. En moyenne, 80% des tunisiens sont donc :
- à 65% d'ascendance berbère et à 15% d'ascendance arabe du côté paternel,
- à plus de 50% d'ascendances diverses, qu'il partage avec les Européens du côté maternel.
Le Maghreb, initialement peuplé de Berbères, a été envahi par de nombreuses civilisations, qui ont toutes été assimilées à des degrés divers. Source : Hannibal Genséric sur numidia.liberu
 
le 18/07/2013 à 10:20

Si Ali Bonjour,
Il est bizarre, en ce mois sacré, d'entendre des mots non calibrés et des comparaisons ternisses entre les hadiths et les chansons de qui que ce soit. Mes amis, permettez-moi de vous dire que vous confrontez l'incomparable. Ayons, donc, pitié en notre Mois de tolérance, de paix et de justice et contrôlons, un peu, ce qu'on fait sortir de nos bouches. Tout est inscrit : bon soit-il ou mauvais.
Le prophète (SAW) a dit : "Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification " (rapporté par les Imams Abou-Daoud et at-Tirmidhi).
Les dattes constituaient un aliment fondamental pour les musulmans. La femme du prophète Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) dit : "Il nous arrivait, nous la famille de Muhammad, parfois de rester un mois sans faire de feu (pour cuisiner) puisque nous n’avions que des dattes et de l'eau (pour toute subsistance)" (rapporté par l’Imam Muslim).Qu'est ce on apprend de ce hadith?
Pour conclure et valoriser l’importance des dattes, ci-joint un autre hadith dans ce sens : Les occupants d’une maison qui ne contient pas des dattes ont toujours faim" (rapporté par les imams Attirmidhi, Abou Daoud et Ibn Majah). Même s'ils sont en possession de la nourriture des grandes surfaces. Nzidek oula safi ?

Réponse d'Ali Ouidani : Moufty, je vais pas ''frapper dardouz dans amda'' mais es-tu sure de la véracité du second hadhite ?
Si c'est le cas, ça ne doit concerner que les maisons des pays qui disposaient de palmeraies !
Oullahou a3lam
 
le 17/07/2013 à 11:18

Je voudrais juste dire à notre ami Lahcen que pour Mohamed Abdelwahab, les deux noirs (al aswadayn) correspondent à la nuit et la chevelure de sa bien aimée (wa dakhaltou fi laylayni far3ouki waddouja) (chanson ya jarata lwadi)

Réponse d'Ali Ouidani : Moufty. À toi de nous citer ou de nous dire d'où tu as tirer ton hadhite ?
 
le 16/07/2013 à 09:59

Si Ali Bonjour,
Pour éclaircir à tous les lecteurs et lectrices de notre site bien aimé, en général et à mon ami Addi AZZA en particulier, quant à l’ambiguïté qu'il voit en mon intervention, je réaffirme que l'époque de notre prophète (SAW) n'est pas, du tout, notre temps actuel, où la nourriture est à volonté. Il arrive à notre prophète qu'il passe des mois, ne subsistant que de deux noirs, comme il est venu dans un hadith authentique: c.-à-d. "Al Asswadayne": Les dattes et de l'eau.
Même, en n'ayant pas assez à manger, en son temps, la modération dans la bouffetance est sollicitée par notre prophète (SAW), qui est notre miroir dans tous les domaines. Sachant qu’un temps d’aisance, où tout sera disponible, verra le jour, sans souffrance, comme à notre ère actuellement.
S'il ne trouve pas de dattes pour rompre son jeûne, c'est avec de l'eau qu'il le fait. Il n’y a pas d'autres alternances à supposer. Toutefois, on peut parler de lait de chèvres ou de chamelle, qui n’étaient pas de coutumes. Merci pour votre attache. Agadir le 16/07/2013.
 
le 14/07/2013 à 22:22

Tu as raison! D'ailleurs j'aurai dû faire attention à ce qu'à écrit notre Lalcen. En effet, il fait la distinction. Dans le premier message, et s'agissant du profère (saws), il parle de "gorgées" alors que dans le second message, il recommande de boire de grandes quantités. Mea culpa. Et pardon à notre mufti si je n'ai pas saisi la subtile nuance qui distingue le moineau du dromadaire
 
le 13/07/2013 à 18:31

Bonjour Ssi Ali,
Ramadan moubarak à tous les ghrissois. Un bravo à notre ami Fadlaoui pour ses conseils. Je me permets toutefois de lui poser une question. Lahcen nous dit que le prophète (saws) prenait 3gorgées d'eau quand il n'avait pas de dattes. Et puis Lahcen nous recommande de ne boire que 02h après la rupture du jeûne. Je me demande si il n'y a pas une petite coquille et que le prophète (saws) prenait de l'eau à défaut de lait (et non à défaut de dattes) (un liquide en remplçant un autre). Qu'en pense notre mufti à nous?

Réponse d'Ali Ouidani : gorgées c'est boire comme un moineau et boire, c'est boire comme un chameau !
n'est-ce pas Moufty ?
 
le 12/07/2013 à 23:10

Si Ali bonjour,
Ci-joint un lien important pour le Ramadan:

Bon Ramadan à toutes et à tous. Le 13/07/2013
 
le 12/07/2013 à 00:14

Si Ali Bonjour,

L'hydratation est primordiale pendant la période de ramadan.

* Il faut boire en grande quantité, environ 1,5 litre d'eau par jour.
* Il faut bien s'hydrater dès la rupture du jeune et avant la reprise du jeûne.
Le 12/07/2013

Réponse d'Ali Ouidani : tu veux dire 1,5 litre d'eau par nuit ?
 
le 09/07/2013 à 20:28

SI Ali Bonjour,
Ensuite, il est déconseillé de garnir nos tables avant la rupture, car, ceci, nous incite à manger avec férocité. Un quart d’heure après la rupture ; le temps de d’accomplir la prière d’Al Maghreb, est suffisant pour commencer à manger. Et lorsqu’on mange, on doit manger avec modération, tout en évitant les boissons gazeuses, les gâteaux et les fritures, surtout, pour ceux qui souffraient des maladies chroniques. Avec ceci, on pourra accomplir la prière des « TARAWIH » avec souplesse et sans souffrance.
Pour conclure, il est déconseillé de prendre de l’eau pendant le déjeuner, il est préférable de ne le prendre qu’après 02 heures. Après, on le prend en abondance et avec des quantités importantes. Le ramadan est un moyen d’assainissement du corps, contre les poisons. C’est pour cela, qu’il est demandé de ne consommer, de préférence, que du naturel. Ramadane Karim à toutes et à tous Agadir le 09/07/2013.
 
le 09/07/2013 à 19:15

Si Ali Bonjour,
Demain nous allons recevoir un invité de marque, qui va nous escorter pendant 29 ou 30 jours. Pendant cette période, beaucoup de bons offices seront demandés à être bien suivis, spirituellement et sanitaire. Ainsi, ce n’est pas étonnant de trouver parmi nous, des gens qui s’intéressaient plus à la bouffetance, pendant le Ramadan, alors, qu’en réalité, sous sommes demandés de sentir la faim et la soif, comme faisaient ceux qui n’ont pas de quoi à manger, pendant leur vie quotidienne.
Le plus souvent, pendant le ramadan, on parlait de trois repas : Le petit déjeuner, le diner et le Shour. Mais, pour tenir à bien notre corps, il est demandé de réduire les repas du ramadan à deux uniquement, espacés d’un temps important. C’est pour cela que le ftour et le shour restent deux repas nécessaires et suffisant pour chacun.
Notre prophète (saw) limite son petit déjeuner à quelques dattes et dans le cas de l’absence de dattes, il commence la rupture de son jeûne par 2 ou 3 gorgées d’eau. Ceci, fait déclencher la sécrétion des enzymes nécessaires pour la digestion, car nos estomacs allaient recevoir des aliments pendant le déjeuner. Il est déconseillé de consommer les matières grasses et par voie de conséquence, se limiter aux sucres simples, sels minéraux et vitamines pour que le corps trouve vite son activité. A suivre………….. Agadir Le 09_07_13

Réponse d'Ali Ouidani : Merci Moufty pour tes précieux conseils et je te propose d'animer cette rubrique pendant le mois de Ramadan en nous prodiguant un conseil chaque jour.
De mon côté je ferais tout pour en assurer l'insertion
 
le 23/06/2013 à 13:58

Bonjour Ssi Ali,
Je voudrais ici présenter toutes mes félicitations à notre jeune Barki et le remercier car, au moment où le ministre de l'education nationale avait déclaré au parlement que le meilleur aux olympiades est de Goulmima, je m'étais senti honoré devant mes collègues. Merci et bonne chance
 
le 20/06/2013 à 23:13

Tadighouste dans ses années de gloire.
Avant l’avènement du Protectorat,Tadighouste était le centre de l’autorité makhzénienne dans toute la vallée du Ghériss et probablement aussi du Ferkla.L’Histoire ancienne nous apprend que pendant le règne du Sultan My slimane
(1792-1822), Hsain Ou benYahya était caid du sultan àTadighouste.Plus d’un demi-siècle plus tard, c’est autour de son descendant Ali Ou BenYahya de commander toute la région des Ayt Yafelmann, du Ghèriss-Ferkla jusqu’à Midelt-El ksabi (ex Outat), en tant que caid du Sultan My Hassan 1er (1873-1894).Ali Ou Ben Yahya jouissait d’un grand prestige auprès de toutes les tribus de son commandement et de celles voisines du Moyen-Atlas.Mais le sultan soupçonnait son caid de connivence avec Bel Larbi Darkaoui,cheikh de la Zaouia Darkaouia dans sa campagne contre le sultan accusé de se rapprocher et de négocier avec les Nazaréens(chrétiens) installés en Algérie.Dans son voyage historique Fès-Marrakech via Tafilalet en 1893,le sultan emprunta la vallée du Ghériss et passa plus d’une semaine à Tadighouste sous l’hospitalité de Ali Ou Ben Yahya.Mis en confiance ce dernier fut arrêté lors de la prière du soir,enchainé et conduit à Marrakech où il passa 27 mois de prison dont il ne se remit jamais après son retour.Le sultan nomma à sa place 5 caids: Ali ou Haddou pour Ait Amar Mansour à Tadighouste,Moha Ou Arji pour Ait Mhamed,Lahcen OuHnou pour Ait Aissa Izem,Hmad Arbib pour Tinejdad et Mohamed Larabi pour Asri
 
le 15/06/2013 à 17:19

Bonjour à toutes et à tous : Contrairement aux conclusions conduites comme titre à l'intervention par message de notre Ami Hssain Obnio, voici le véritable mobile à l'origine du choix bien pensé du Maroc, pour avoir opté, long therme oblige, pour l'énergie solaire thermique. Il fallait retenir ; Citation :
"Le Maroc a effectivement eu tendance à préférer le solaire thermique au photovoltaïque. La première centrale solaire de Ain Beni Mathar, est basée sur cette technologie. Celle de Ouarzazate, dont la première phase de construction a débutée, selon la société saoudienne Acwa Power, installera également des panneaux solaires en miroir.
Il est également exact que cette technologie coûte plus chère que le photovoltaïque dont les prix se sont effondrés. L’institut allemand Fraunhofer a publié l’an dernier, une étude détaillée comparant photovoltaïque et solaire thermique pour arriver à la conclusion que le premier coûte deux fois moins cher que le second, rappelle Gerard Wynn. Cependant, selon une autre analyse réalisée par la banque UBS, en 2009, l’énergie solaire thermique devrait être dans 10 ans moins chère que le solaire photovoltaïque, grâce au développement massif de cette technologie dans le monde. L’Australie et l’Espagne, en particulier, ont misé dessus.
Le choix du solaire thermique par le Maroc se justifie également parce qu’il est mieux adapté au climat du Sahara. Le solaire photovoltaïque a paradoxalement la particularité de mal résister à la chaleur." Fi

Réponse d'Ali Ouidani : Peut être que le surcoût du solaire thermique est dû au fait qu'il fait appel à de l'eau qui est transformée en vapeur pour faire tourner les alternateurs, ce qui je pense, n'est pas le cas du solaire photovoltaïque
 
le 14/06/2013 à 16:10

Qui est Maimonide ?
C’est la plus grande figure intellectuelle du judaisme en terre d’Islam pendant l’âge d’or judéo-musulman à Cordoue. Son nom est Mussa Ben Mimun ibn Abdallah AlKurtubi Al Israéli. Influencé par la pensée d’Ibn Rushd, son ainé d’une quinzaine d’années, Maimonide a été aussi juge, grand théologien et médecin comme Averroès. Il insiste sur la concordance entre la raison et la foi et sur le caractère du monothéisme musulman semblable à l’essence du judaisme. Comme Ibn Rushd il a passé une partie de sa vie intellectuelle au Maroc et tous les deux ont joué un rôle très important dans la naissance du monde des Lumières. Maimonide a vécu en tant que médecin et penseur auprès des Faimides (Chiites) en Egypte et du sunnite Salahdine (Saladin).Si Ibn Rushd a été abandonné par les dirigeants musulmans, Maimonide est resté la référence suprême auprès de son peuple et de l'Occident en général où il est considéré comme un grand maitre;ce qui est d'autant plus regrettable que le premier était un plus grand penseur que le second,estime Jaques Attali écrivain et économiste français.Son livre principal "Le Livre des dix commandements "est écrit en arabe sous le titre "Kitab Al Faraid"
Maimonide,écrivain et penseur arabe de confession juive s'est beaucoup déplacé,souvent à cause de l'intolérance de certaines autorités musulmanes y compris au Maroc.
 
le 09/06/2013 à 23:19

Qui est Ibn Rushd ?
C'est l'un des plus grands penseurs critiques de l'Espagne musulmane du 12ème siècle à Cordoue. Son nom latin est Averroès.Médecin,mathématicien,il s'intéresse surtout à la théologie et à la philosophie. Sa grande thèse était qu’il n’y a pas de contradiction entre la raison et la foi. Une thèse oubliée peu après lui par l’islam.Ce projet inquiète les musulmans traditionalistes, mais va trouver un écho en Occident.Aristotélicien, il a tenté de concilier le monothéisme et la science telle que le philosophe grec la concevait.Il a influencé les penseurs comme Thomas d'Aquin,Descartes,Giordano Bruno et bien entendu les Lumières.En 1149,la victoire des plus orthodoxes à Cordoue a conduit progressivement à éteindre les Lumières de l’islam qui étaient alors bien plus audacieuses que les Lumières de l’Occident.Ceux qui aujourd’hui encore dans l’islam se réfèrent à Ibn Rushd sont souvent contestés. L’âge d’or andalou se réfère à cette époque où on passait d’une religion à l’autre et on allait aux fêtes des uns et des autres.Comme disait un poète juif : « On vivait en arabe, on pensait en grec et on priait en hébreu. » Tout cela constituait une extraordinaire symbiose. Si Ibn Rushd avait été suivi, il aurait amené l’islam dans une toute autre direction mais malheureusement il a été totalement censuré par les musulmans

Réponse d'Ali Ouidani : Actuellement, ils veulent qu'on vive en barbu, qu'on pense en afghan et qu'on explose en chiite!
 
le 09/06/2013 à 14:44

Bonjour Ssi Ali,
Voila enfin un article sur le "fiasco" du choix marocain en énergies renouvelables, notamment la station thermo-solaire de Ouarzazate. Le choix du photovoltaïque aurait été plus judicieux, techniquement et économiquement:


Réponse d'Ali Ouidani : Un solaire qui risque de nous refroidir !
 
le 29/05/2013 à 13:51

Fadhma Aith Mansour Amrouche : Histoire de ma vie
C’est le récit d’une vie écrit avec limpidité par une grande dame kabyle . Kabyle chrétienne, femme et surtout poète, Fadhma Amrouche a vécu l’exil toute sa vie. Elle raconte sa vie de femme et le destin des kabyles, tribu plurielle et pourtant singulière, exposée à tous les courants et pourtant irréductible, où s’affrontent sans cesse l’Orient et l’Occident, l’Algérie et la France, la Croix et le Croissant, l’Arabe et le Berbère, la montagne et le Sahara, le Maghreb et l’Afrique. Elle écrit : « Je viens de relire cette longue histoire et je m’aperçois que j’ai omis de dire que j’étais toujours restée « la Kabyle » : jamais , malgré les quarante ans que j’ai passés en Tunisie, malgré mon instruction foncièrement française , jamais je n’ai pu me lier intimement ni avec des français, ni avec des Arabes. Je suis restée toujours l’éternelle exilée, celle qui, jamais ne s’est sentie chez elle nulle part. Aujourd’hui , plus que jamais, j’aspire à être enfin chez moi, dans mon village, au milieu de ceux de ma race, de ceux qui ont le même langage, la même mentalité, la même âme superstitieuse et candide, affamée de liberté, d’indépendance, l’âme de Jugurtha ! A mon fils Jean, je dédie ce cahier : pour lui, j’ai écrit cette histoire, afin qu’il sache ce que ma mère et moi avons souffert et peiné pour qu’il y ait Jean Amrouche,le poète berbère. Août 1946 »
NB:En lisant ce récit,j'ai eu l'impression que l'histoire se passait chez
 
le 28/05/2013 à 20:40

Si Ali Bonsoir,
Nos grands amis, Si Haddou OUHBI et Si Moha OUSTOUH avaient été bien rassasiés de dattes, dans leur jeune âge. En plus, de ses dattes, s’ajoutait le petit lait, tout frais, pour dire que ses deux pitances suffiraient à répondre aux besoins nutritionnels quotidiens d’une personne, de part de la richesse de leur composition, avait déclaré un scientifique V. H. W. DOWSON.
Sauf les petits cailloux, toutes les autres matières ou substances se disjoignent dans la datte et garde, toujours, son gout de dattes. Alors, aux mémoires de leurs parents qui étaient de la même famille, je demande à si Moha et Si Haddou de faire de leur malentendu, qui n’était que nuage passant, comme faisaient nos dattes aux morceaux de terres : Elles les dissocient comme si rien n’était. Wakhkha ? Agadir le 28/05/2013.
 
le 21/05/2013 à 17:16

bonjour Ssi Lhaj permettez moi d intervenir comme un grand car je le fait pour inervenir au sujet discute avec messeieur OUSTOUH et OUHBI je dis comme un grand (vieux) car ces MM.sont plus ages que moi et en plus j ai vu de loin une fois M. OUSTOUH c etait lors d un IDD SSOUGASS a Meknes j etait avec mon ami Haddou de passage au hall de la salle duspectacle ils avaient deux Monsieurs qui discutaient en situation debout mon ami m avait dit que ce sont M.OUSTOUH et M. KHMOU mais on ne les a pas salue car mon ami Haddou est etudiant a la faculte des sciences et ayant parmi ses professeurs M. KHMOU
pour l intervention de M. OUSTOUH je dis a M.OUHBI que M. OUSTOUH a raison car l'enseignement est la charpentez de tous. un non forme va deconner la ou il travaille medecin infermier admistrateur non formes ne vont pas travailler correctement Faquidou Echaya la ya3teh comme on dit on arabe ou la plus belle fille au monde ne peut donner que ce qu elle a
mais je dis aussi a M. OUSTOUH d oublier l intervention de M. OUHBI car notre culture nous a eduque pour nous nous taquiner mais il s agit tjours de balles sans plomb certainement on se souvient de ce qu a dit feu OUASTA a AMAR et ce qu a lui dit AMAR Dieu lui accorde longue vie a IGHAREGHAR tout le monde rigolait quag AMAR avait donne son poeme ' Tamadiazt' 20sous zero a El HAET tadighoustou il avait qritique les grands de tadighoute que dieu ait leurs ame tous dans sa sainte misericorde tout le monde rigolait

Réponse d'Ali Ouidani : Tu as raison, il faut que la rubrique Courrier retrouve son calme !
 
le 21/05/2013 à 13:03

Ssi Lhaj Ali Bonjour;
A travers son dernier écrit, je relève que Mr.Oustouh interprête à sa manière et selon sa propre compréhension le sens de mes écrits: il choisit ce qu'il veut et laisse tomber ce qu'il veut ( comment sait-t-il que je sens trouver
du plaisir en le blessant?).Bref que le Bon Dieu nous pardonne nos erreurs! Par conséquent; je lui propose de mettre fin à ce genre de discussion dans un forum et ceci pour le respect de la mémoire de nos défunts parents.
ANVERS -BELGIQUE le 21/05/2013 à 14H50

Réponse d'Ali Ouidani : N'oublie pas de me ramener une belle pierre d'anvers !
 
le 19/05/2013 à 09:41

Ssi Lhaj Ali Bonjour;
Par mon présent texte je voudrais demander à Mr.Oustouh de mettre fin, cette fois-ci à son vrai déchainement contre moi pour avoir exprimé mon point de vue sur le temps perdu des Administrations. Utiliser la terminologie(débilement,mauvaise fois)pour interprêter mon écrit,me pousse à dire stop à ce genre de discussion dans un forum.On me conseille la sagesse comme si cette qualité ne convient qu"aux plus âgés. Je tiens à préciser que mes principes m'empêchent de rendre la monnaie dans un cas pareil.ANVERS LE 19/05/2013
 
le 18/05/2013 à 18:39

Si Ali Bonjour,
Voyant, dernièrement, que mes interventions prennent de l’ampleur, vis-à-vis de celles de mes amis lecteurs, j’ai décidé de me mettre un peu à l’écart et prendre un peu du repos, pour laisser aux autres, l’opportunité et la pertinence de dire leurs mots. Mais l’écrit de mon grand ami, Moha OUSTOUS, a incité en moi, l’envi d’écrire et récrire ou de (réécrire) et davantage.
Si Moha, m’être droit, c'est rester toujours fidèle et assidu à moi-même. Et ceci m’amène, en toutes circonstances, à ne jamais céder à l’opportunisme, ni aux solutions de facilités. Ceci me rend fort et laisse ma conscience tranquille.
Quand je connais avec conviction et révélation, qu'il faut, que, ce que j’ai dit ou écrit ne touche personne, dans sa dignité ou son honneur et qu’il en légitimité, en conformité et de bon droit avec Allah, peu importe, ce que les autres disent de moi. Je suis un roc ou un four apte pour satisfaire tout le quartier. L3ilm. Agadir Le 18/05/2013

Réponse d'Ali Ouidani : Afarne n'ighrem !
 
le 18/05/2013 à 01:07

Haj Lahcen,ton franc parler t'a engagé sur des sentiers difficiles.Avec Haj Ali,tu arrives toujours à trouver un terrain d'entente contrairement à Lhaj Ouhbi qui s'entête dans ses contradictions en tentant de justifier maladroitement ses positions.Il se désole de m'avoir blessé par ses écrits et il sent y trouver du plaisir.Ce cousin,mon ainé de plusieurs années qui évite exprès de me nommer en commentant débilement mon article et qui me désigne par "Certains"(indéfini),n'avoue-t-il pas sa mauvaise foi et ne montre-t-il pas sans le savoir que c'est lui qui porte une blessure? Septuagénaire qu'il est,je lui conseille la voie de la sagesse et du respect de la mémoire de nos défunts parents.

Réponse d'Ali Ouidani : L3ilm aurait dit mon ami Jida !
 
le 16/05/2013 à 20:34

Si Ali Bonsoir,
Allant dans le sens de ta note à mon dernier écrit, Azaggare (jujubier) vaut mieux qu’Alili (le laurier rose).Alors, actuellement, planter un jujubier n’est pas du tout mauvaix, comme il te semble, parce que cet arbre aux fruits secs, jusqu’à nos jours, nous donne des jujubes (wari), qui servent d’aliment nutritif pour le corps et de médicament pour l’estomac, d’une part et d’autre part, il sert d’alimentation pour nos cheptels, qui par la suite, après la digestion et par voie de rumination, on obtient des noix (touzmine), lesquelles , nous donnent le fruit (Ahboubne) de petites tailles, de même qualité que les amandes : bon pour le cœur, et riche en oméga3, sans parler de leur rôle dans les soins de la peau.
Ce qui est grave et désappointant, mon ami si Ali, si on se donne la peine à implanter les lauriers roses de toutes les couleurs à la place des palmiers dattiers. Hélas ! S’agit-il, actuellement, d’un monde ostentatoire, on tourne le dos aux palmiers qui nous donnent des dattes, pour admirer les fleurs de laurier rose. « I3ayde ougounoune s’idarne à Sidi Ali » Agadir le16/05/2013.

Réponse d'Ali Ouidani : Toi qui est Moufty et poète, je me permets de rectifier ta dernière phrase qui serait plutôt: "iroura ou zanar s'tadawte aqqa" !
 
le 13/05/2013 à 23:22

Si Ali Bonjour,
Je pense que mon ami si Haddou, ne m’a pas compris ou ne voulait pas me comprendre. Peut être, parce que, j’ai cru que son menu culinaire soit à l’origine de ce refus, vu sa présence, actuellement, en Belgique. Ceci, le concerne et rentre dans son choix. Toutefois, encore, j’aimerai lui expliquer ma réflexion, quant à l’enseignement, dans un autre volet, par les offrandes de la prière, puisque l’ombrage du cœur a fait de la silhouette, un mont.
Un Hadith de notre prophète (SAW) dit : « La première des œuvres sur quoi l'homme se fera juger le Jour de la Résurrection est la prière. Si elle était bien faite, toutes ses œuvres seront bien; si elle était mal faite, toutes ses œuvres seront mauvaises ». (At-Tabarâni). Alors, l’enseignement est comme la salât et le cœur. Si l’enseignement est sain, tous les secteurs seront sains et vis versa aussi.
N’est il pas l’enseignement qui alimente, en cadres et fonctionnaires, tous ses secteurs et ses administrations de tous les pays ? Machinalement, vous allez me répondre par l’affirmation, n’est-ce pas ? Et bien, l’enseignement est comme une pépinière où on implante des boutures toutes marques et tous espèces. Si on prend soin d’eux, dès le jeune âge, on aura des plants qui démarreront vite et par conséquent, on aura de bons fruits, par la suite. Telles sont, ma similitude et ma ressemblance, quant à l’enseignement en général. Bon séjour mon grand ami si Haddou. Agadir le 14/05/2013

Réponse d'Ali Ouidani : On ne plante pas non plus le jujubier ! (Azguar)
 
le 13/05/2013 à 17:56

Ssi Lhaj Ali.
En réponse à Mr.OUSTOUH, je tiens à lui rappeler qu'il a bien parlé du temps perdu par les enseignants d'une faculté.C'est dans ce sens que j'ai dit qu'il ya bien dans d'autres administrations du gaspillage de temps.Dans mon esprit je n'ai fait que donner un point de vue (toutefois personnel)sur un texte.Quant à Mr.Lhaj Lahcen, il a plutôt parlé de la conduite d'un peuple; ce à quoi j'avais dit que quand la dignité est piétinée le comportement de l'individu laisse à désirer.Quand à accorder l'importance à la sortie d'un intervenant, je trouve que c'est avant tout un forum et que chacun est libre de donner un avis sans toutefois blesser quiconque.A travers son dernier écrit, je relève avec regret que Mr.OUSTOUH a été touché:j'en suis désolé;d'autant plus que c'est un proche.

Réponse d'Ali Ouidani : Je constate avec plaisir que tu n'as pas réagi à ma vanne amicale !
 
le 13/05/2013 à 00:19

Ali bonsoir.Je voudrais inviter le lecteur à relire le commentaire de Mr Ouhbi au sujet de ce que j'ai écrit à propos de notre enseignement et à chercher un lien de cause à effet entre ce que j'ai dit et les griefs inopportuns et inappropriés qu'il a étalés sur le site.La réplique intelligente de Haj Lahcen me rassure et les écrits pleins de bon sens et de mesure des gens de sa génération me poussent à penser qu'il ne faut accorder à ce genre de sortie aucune importance,d'autant moins qu'elle vient d'un proche.Une règle d'or:quand on est à court d'idées,on surveille sa plume ou carrément on l'arrête.

Réponse d'Ali Ouidani : Moha, la rubrique Courrier est à l'image des brochettes (Toutliwine). Il arrive qu'un morceau de graisse s'intercale entre de deux morceaux de filet !
Il ne faut pas en vouloir à Lhaj Haddou. Il est en Belgique
 
le 12/05/2013 à 18:06

Ssi Lhaj Ali Bonsoir
Je voudrais par cette intervention spécifier à notre ami Lhaj Lahcen que l'éducation des citoyens dépend essentiellement de la manière dont les mères ont éduqué leurs enfants et également du comportment de l'entourage immédiat. En effet quand le sens de la dignité est bien assimilé le sujet ne peut être que correct dans l'accomplissement de ses actes. Mais dans le cas des employés inconscients l'erreur ne peut être imputable qu'à la hiérarchie supérieure.Le coup de marteau ne pourrait venir à mon avis que du sommet. ANVERS(BELGIQUE) le 12/05/2013 à 20 Heures
 
le 12/05/2013 à 11:26

Si Ali Bonjour
Le Prophète (SAW) n’a-t-il pas dit : « …Eh bien ! Il y a dans le corps un morceau de chair qui, s’il est sain, rend tout le corps sain ; mais s’il est corrompu, tout le corps devient corrompu. Eh bien ! Il s’agit du cœur.» (Hadith authentique rapporté par Boukhari et Mouslim) ?
Ceux qui s’acharnent sur l’enseignement et adjurent à ce qu’il soit sur la bonne voix, savaient d’avance, qu’il est la locomotive de tout le développement dans un pays, sur tous les domaines socio économiques, culturels et par voie de conséquence, il est le tremplin de tout essor que connait le monde entier.
Alors, allant dans le sens de l’écrit de mon ami Lhaj OUHBI, ceux qui quittent leurs postes, en plein travail, pour des raisons quelconques, même en disposant des diplômes de valeurs, avaient subi une éducation non saine, Comme on disait : « Innama al oumamou al akhlakou ma…****dahabate Akhlakouhoum dahabou » Un peuple sans éducation est un peuple mort.
Pour terminer, Ils ont dit à un savant que « Flane » est tombé en route : il était incliné depuis sa sortie de la tente, avait répondu le savant. Agadir le 12/05/2013.
 
le 11/05/2013 à 12:18

Ssi Lhaj Ali Bonjour,
Je me demande pourquoi certains s'acharnent sur les défaillances de l'enseignement plus que les autres secteurs.Et pourtant chaque domaine a ses anomalies.Je vous invite à vous rendre dans la plupart de nos administrations entre midi et 14heures,la majorité des employés sont absents sous prétexte qu'ils sont allés déjeuner, alors qu'ils n'ont droit je pense qu'à une demie heure.Le vendredi( à partir de midi) on vous dit qu'ils sont allés prier bien qu'ils n'ont jamais mis les pieds dans une mosquée. Bref, espérer l'amélioration du rendement de notre administration c'est d'accord mais critiquer un secteur et passer sous silence les autres me semble anormal.Ainsi est mon avis. ANVERS (BELGIQUE) le 11/05/2013 à 14Heures

Réponse d'Ali Ouidani : tadra senselte iwya à SSI Lhaj. Allah irad bina ! !
 
le 11/05/2013 à 12:12

CHERS AMIS,BONJOUR.
La rubrique"courrier" de notre site,est depuis ces dernières semaines,enrichie par des articles érudits qui méritent d'être appréciés à leur juste valeur.Les lecteurs de tout âge confondu,y puiseront,certes,des savoirs d'actualité.J'en remercie personnellement les auteurs que je considère des acteurs dynamiques de l'école parallèle.BRAVO.

Réponse d'Ali Ouidani : je joins mon bravo au tien !
 
le 08/05/2013 à 10:32

Bonjour Ssi Ali, et tout le monde. Pour Ssi Chakri, malheureusement je n'ai pas pu rencontrer le professeur Khmou a Meknes. C'etait une journee organisee par le professeur Elouadghiri (Ait El Farssi) avec des intervenants aussi divers que des chercheurs des universités de Houston et du Michigan. Je ne suis pas resté longtemps apres ma présentation. Ceci dit ca me ferait un grand plaisir de le rencontrer tres prochainement. Tout doit etre fait pour susciter des vocations chez les étudiants et surtout les nôtres dans un secteur qui va se développer sans aucun doute. J'ai pu rencontrer de grands calibres de la recherche qui ne demandent que des moyens afin de mener à bien des missions à tres fort potentiel. Ma maitrise de la physique des materiaux PV est plutot modeste, mon expertise se situe dans l'electronique de puissance associée au PV, mais je continuerai à agiter "le chiffon rouge" partout ou je passe espérant embarquer d'autres personnes. Pour ceux qui veulent s’entraîner sur la conception d'installations PV, je recommande le logiciel PVsyst a Télécharger: , un mois d’évaluation gratuit. Un outil complet développé par l’école polytechnique de Lausane. La base de données meteorologiques relative au Maroc est plutôt modeste. Seule les données de Casablanca sont dispo. Une opportunité à saisir par des chercheurs pour étendre cette base de données. Et bien sur on peut rejoindre la page facebook de PhotoMaroc ou nous discutons les nouveautés P
 
le 02/05/2013 à 01:05

Cela fait plaisir de lire des messages de sympathie et de reconnaissance à l'endroit de professeurs consciencieux,
intègres et honnêtes comme notre ami Ahmed Khmou.
Malheureusement ce genre de cas se fait de plus en plus rare et notre enseignement est malmené par tous les acteurs concernés.Un semestre fait moins de deux mois de cours à la Fac et l'examen prend deux mois.A se demander à quoi est consacré tout ce temps perdu?

Réponse d'Ali Ouidani : je m'interroge aussi
 
le 01/05/2013 à 15:27

En tant que jeune physiciens nous sommes tres heureux de voir des discusions sur l energie solaire nous esperons que d 'autres interviennent dans ce domaine
on attend par exemple monsieur le professeur KHMOU Ahmed qui est responsabled'un groupe de recherche sur les energies renouvelables a la fac des sciences de meknes et qui enseigne au niveau de la licence et du mastere un cours sur l effet photovoltaique on se pose est ceque monsieur OUBNIOU avait rencontre m KHMOU quad il est passea meknes
pour terminer nousdisons a monsieur KHMOU merci beaucoup pour ces conseil et bravo pour sescours qu il assure sans feuille ni document a la main toutes les valeurs et explication danssa tete
Il a encadre et encadre plusieurs PFE et these dans le domaine du solaire

Réponse d'Ali Ouidani : Y'a-t-il meilleure reconnaissance que celle que font les étudiants à leurs professeurs et enseignant ?
Professeur, de vos cours et interventions, Mr Chakri en demande et nous avec !
   
Messages : 151 à 200
Page : 4
Nombre de messages : 428